Publicité

Dès 2022, Solvay implantera sa vitrine d'innovation et de technologie à Lyon

©Patriarche

Le groupe Solvay a entamé un important mouvement de centralisation de ses quartiers généraux achevé à l’horizon 2022. Lyon deviendra l’oeil de son cyclone européen. Le nouveau campus lyonnais de l’innovation rassemblera plus de 1.000 personnes sur 40.000 mètres carrés.

Implanté au coeur de la vallée de la chimie en banlieue lyonnaise, il sera d’ici 2022 le plus grand centre d’innovation et de technologie de pointe du groupe belge Solvay. Il couvrira toute la chaîne de production, depuis la recherche en laboratoire jusqu’au marché final et deviendra ce que Jean-Pierre Clamadieu qualifie déjà de "pôle de recherche stratégique en Europe".

"Sur ce site symbole de la transformation de Solvay, nos équipes seront à même de développer des partenariats avec nos clients, du stade de l’idée à celui de l’application, en passant par l'industrialisation et les développements à long terme", ajoute le CEO de Solvay. Pour lui livrer clé-sur-porte d’ici 2022 son futur laboratoire de pointe, Solvay a choisi un consortium de sept entreprises françaises, sélectionné parmi cinq candidats retenus.

"Ce site sera le symbole de la transformation du Groupe Solvay."
Jean-Pierre Clamadieu
CEO de Solvay

Il sera piloté par le cabinet d'architecture franco-suisse Patriarche et repensera intégralement les 14 hectares du site de Saint-Fons, situé dans la banlieue industrielle, au sud de Lyon, en bordure de Rhône. Les travaux doivent débuter dès l’an prochain. Les employés de Solvay ont participé à la sé́lection des candidats, avant qu’un jury ne porte son choix sur le projet Patriarche. Le consortium gagnant est composé de sept cabinets: Patriarche, EGIS Group, Tecta, Base, Inddigo, Convergence et NewQuest. L’architecte Jean-Loup Patriarche en sera le directeur général.

©Patriarche

Les 40.000 mètres carrés du centre seront divisés entre bureaux et laboratoires. Une allée centrale, ouverte et aérée, constituera l’axe principal du campus. Un atrium sur quatre étages reliera laboratoires, espaces communs et tertiaires. Les murs vitrés feront le lien avec le paysage et le monde extérieur. Espaces de travail et laboratoires pourront être aménagés en fonction des besoins. Lumineux et transparents.

Ils seront facilement visibles et intégrés aux espaces de travail environnants. Des applications numériques complèteront ce souci de connectivité.

Un millier de personnes d’ici 2022

D’ici 2022, le nouveau complexe, interconnecté avec l'écosystème universitaire et industriel de la région, rassemblera un millier de personnes qui composent les équipes pluridisciplinaires de Solvay actuellement basées à Saint-Fons, Collonges et Aubervilliers. Elles travailleront en étroite collaboration au sein d'un centre I&T ouvert, interconnecté avec l'écosystème universitaire et industriel très riche de la région.

Le nouveau QG I&T de Solvay sera appelé à collaborer étroitement avec le futur centre d’application en science des matériaux bruxellois, dont la création a été annoncée en juin dernier dans le cadre du vaste projet de transformation du siège de Solvay en Belgique d'ici 2021. Solvay prévoit par ailleurs de réunir - toujours d'ici à 2021 -, au sein d'un seul et même centre d'affaires situé dans la métropole lyonnaise, les équipes "business et fonctions", actuellement dispersées entre Paris, Aubervilliers et Lyon.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés