Des moteurs à la brique, D'Ieteren se diversifie

©Photo News

D’Ieteren Immo, la filiale immobilière du groupe automobile éponyme, vient de recevoir le feu vert pour un important développement résidentiel à Ixelles. Ce ne sera assurément pas le dernier…

A l’issue d’une commission de concertation à l’hôtel de ville d’Ixelles, Paul Monville, le directeur de D’Ieteren Immo, a le sourire. "Enfin… Cette fois, c’est passé comme une lettre à la poste; mais cela fait près de 7 ans que nous portons et retouchons ce projet!".

Le projet? Baptisé Tenbosch Housing, il programme la construction de 35 appartements et commerces au rez-de-chaussée, pour une superficie totale de 3.855m². "Le chantier débutera dès le mois prochain et nous mettrons l’ensemble en location d’ici fin 2019", précise-t-il.

©Document D'Ieteren Immo

Quand on s’étonne de cet appétit soudain du groupe D’Ieteren pour l’immobilier, Paul Monville corrige directement : "A travers les sept générations de la famille D’Ieteren, il y a toujours eu une brique sous le capot. Et le patrimoine foncier a été géré dans l’optique de le valoriser à long terme. Aujourd’hui, vu sa situation géographique, ce patrimoine est exceptionnel."

Une brique en couveuse

Aujourd’hui, D’Ieteren Immo dispose d’une trentaine de fonciers stratégiques qui peuvent à terme accueillir des développements immobiliers les valorisant. "Notre objectif n’est en aucun cas de vendre à la découpe les projets", précise encore Paul Monville.

D’Ieteren Immo a, dans le courant de l’année 2016, réalisé une opération d’envergure en concentrant l’ensemble de son patrimoine immobilier, réparti alors en 11 sociétés. A partir de fin juillet 2016, son capital ne cesse d’augmenter, au gré de fusions par absorption et reprises par scission partielle (de terrains et constructions) de sociétés liées au groupe automobile, où les actifs immobiliers pèsent souvent lourd dans les bilans. A Wilrijk (Quattro’to) d’abord, puis à Gembloux (Kronos), Beringen (P.C. Paal-Beringen), Grâce-Hollogne (P.C. Liège), Kontich (Joly Services, Francis Verelst, Automobiel Center Mechelen), Malines, Geel, Overijse ou Woluwe-Saint-Etienne. Sans oublier, bien sûr, le siège de la rue du Mail à Ixelles.

Au terme de ces opérations, les investissements repris dans les comptes annuels de D’Ieteren Immo passent, fin 2016, de 15.609 euros à… plus de 344 millions d’euros ! Le total de l’actif, lui, est multiplié par 15 en un an, pour frôler 132 millions d’euros.

 

Pour le groupe familial, il s’agit donc avant tout d'une sage diversification du risque. L’an dernier déjà, le CFO de D’Ieteren, Arnaud Laviolette, confiait à L’Echo que les montages juridiques liés aux immeubles en propriété rendaient la gestion immobilière opaque.  

Depuis, D’Ieteren Auto, importateur belge des marques Volkswagen, a revu complètement son réseau de distribution. Dans la zone de Bruxelles, son propre réseau va se réduire de 12 à 5 concessions. Les bâtiments vidés seront cédés ou reconvertis. Les anciens showrooms de Skoda et Seat chaussée de Waterloo à Uccle vont ainsi se muer en un nouveau site Rob.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés