Des résultats annuels de transition pour Intervest

©Intervest Offices & Warehouses

La société immobilière cotée belge Intervest a publié ce mercredi ses résultats annuels. Ils confirment la réorientation du portefeuille vers le segment logistique, sans toutefois abandonner totalement les actifs 'bureaux'. Ils intègrent également une première acquisition couplée hors de nos frontières, aux Pays-Bas. 2018 devrait être propice à l'élargissement du portefeuille immobilier, notamment sur le site de Ford Genk.

Depuis la publication de son nouveau plan de croissance stratégique axé sur la réorientation du portefeuille de bureaux et l’extension du portefeuille immobilier logistique, Intervest Offices & Warehouses a déjà accompli des progrès significatifs l'an dernier. Fin décembre, la juste valeur du portefeuille immobilier atteignait 663 millions d’euros, en hausse de 8% par rapport à fin 2016. Et la superficie totale du portefeuille s’élevait à environ 800.000 m². Actuellement, la proportion entre les deux segments est de 54% pour l’immobilier logistique et 46% pour les actifs bureaux. Le taux d’occupation du portefeuille atteint 86%. Sans tenir compte du projet de redéveloppement Greenhouse BXL, le taux d’occupation monte à 91%, inchangé par rapport à fin 2016. D'ici fin 2018, la société immobilière belge réglementée veut générer jusqu’à environ 800 millions d’euros; et totaliser 500 millions d’euros dans l’immobilier logistique et 300 millions dans les immeubles de bureaux.

Portefeuille belge

En Belgique, les trois sites logistiques qui ont été ajoutés au portefeuille immobilier se situent à Oevel, Aarschot et Zellik. La réception du nouvel immeuble logistique à Herentals Logistics 3 a eu lieu au 2e trimestre comme prévu. Concernant le portefeuille ‘bureaux’, le redéveloppement des bureaux de Greenhouse BXL à Diegem est bien entamé. L’immeuble sera à nouveau opérationnel et rentable mi-2018. Un premier locataire, la société Cazimir, est déjà connu. A Genk, le site Ford est, en raison de son emplacement, une opportunité d’investissement exceptionnelle pour Intervest. Sur une période de cinq ans, le potentiel de développement d’immeubles logistiques atteint environ 250.000 m². Pour redévelopper ce terrain industriel de grande envergure et en faire un projet de référence logistique en Flandre, Intervest s’est associé à Group Machiels. " La joint-venture dédiée, ‘Genk Green Logistics’, disposera, avec l’expertise complémentaire de ses partenaires MG Real Estate et DEME Environmental Contractors, de tous les atouts utiles ", assure le CEO d’Intervest, Jean-Paul Sols.

Diversification aux Pays-Bas entamée

La SIR belge a également entamé l’an dernier une diversification internationale avec une première acquisition couplée aux Pays-Bas: un complexe logistique à Tilburg et un centre de distribution moderne à Raamsdonksveer, tous deux situés sur des hotspots logistiques.

Résultats et dividendes

Pour l’exercice 2017, le résultat d’Intervest (EPRA) s’élève à 27,4 millions d'euros. Cette baisse de l’EPRA de 1,6 million par rapport à 2016 résulte essentiellement de la baisse des revenus locatifs
suite à la réorientation stratégique dans le portefeuille de bureaux, ainsi que de l’augmentation des frais généraux et des charges immobilières, partiellement compensée par des nouvelles acquisitions
et la baisse de frais de financement en raison de swaps de taux d’intérêt à des taux d’intérêt moins élevés.

Dans le cadre de sa stratégie de croissance annoncée, Intervest a décidé en mars 2016 de prévoir un dividende brut pour les exercices 2016, 2017 et 2018 de minimum 1,40 euro par action.
Par conséquent, pour l’exercice 2017 un dividende brut de  1,40 euro est offert aux actionnaires.

En 2018, l’objectif principal reste l’extension dans l’immobilier logistique et la réorientation vers des immeubles de bureaux.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content