Des surprises attendues chez Cofinimmo, selon KBC

Une maison de repos acquise récemment par Cofinimmo en Allemagne. ©Cofinimmo

Selon KBC Securities, Cofinimmo qui dispose d'une puissance de feu de 581 millions d'euros pourrait entrer sur un nouveau marché pour développer son pôle soins de santé et se diversifier au sein de celui-ci.

"Au cours des derniers mois, Cofinimmo a tenu sa promesse de renforcer son pôle soins de santé à 50% de ses actifs à la mi-2018, ce qui nous amène à relever nos estimations sur son expansion future" soulignent Jan Opdecam et Alexander Makar de KBC Securities.

Dans une note détaillée consacrée à l’un des plus grands groupes immobiliers de Belgique présent chez nous mais aussi en France, aux Pays-Bas et en Allemagne, les deux analystes se montrent très confiants pour son avenir.

Ils estiment que les bureaux qui représentent 34% du portefeuille total de 3,7 milliards d’euros font partie de l’ADN de la SIR et qu’ils continueront à contribuer à sa stabilité. Pour l’immobilier de soins de santé, ils s’attendent à voir un nouveau pays s’ajouter à la liste actuelle et suspectent la direction de vouloir se diversifier dans ce segment où le logement pour seniors se consolide rapidement.

Accélération des acquisitions

Plus globalement, ils prévoient une évolution favorable du chiffre d’affaires dans les années à venir avec un accroissement de la location brute de 8,4% en 2019 et de 6,3% en 2020, des chiffres notablement supérieurs à ceux des années précédentes.

Pour les spécialistes de KBC Securities, le management va en outre accélérer le rythme des nouvelles acquisitions et des développements, particulièrement dans les actifs de santé en Allemagne et aux Pays-Bas. "Cette accélération conduira à une juste valeur de portefeuille de 4,1 milliards d’euros en 2020 avec une répartition de 30% dans les bureaux et de 56% dans les soins de santé."

Pour poursuivre cette stratégie, Cofinimmo dispose d’un bilan sain. Les analystes évaluent sa puissance de feu à 581 millions d’euros avant d’atteindre un ratio d’endettement de 50%. Dans un contexte de la fin de l’assouplissement monétaire de la BCE et d’une hausse attendue des taux à partir de septembre 2019, la SIR a, en outre, couvert 75% de sa dette actuelle jusqu’en 2020.

Valorisation attractive

Enfin, la SIR présente une valorisation attractive pour un spécialiste de l’immobilier de santé. Après avoir ajusté leur modèle en tenant compte d’une croissance supérieure à la moyenne, Jan Opdecam et Alexander Makar visent désormais une bénéfice par action (EPRA) de 6,53 euros pour cette année, de 6,78 euros pour l’an prochain et de 7,34 euros en 2020. Ils envisagent même une légère hausse du dividende par action en 2019 à 5,60 euros (+2%).

Ils concluent en confirmant leur recommandation d’achat sur la valeur et leur objectif de cours de 120 euros. Sur l’ensemble des analystes répertoriés par Bloomberg qui suivent Cofinimmo, quatre conseillent un achat, cinq suggèrent de la conserver et deux de la vendre. L’objectif de cours moyen de 112,5 euros ne présente qu’un faible potentiel de hausse (+2,5%) par rapport au cours actuel.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés