Duel entre Carlos Slim et Georges Soros sur l'immobilier espagnol

©REUTERS

Le groupe mexicain Inmobiliaria Carso, qui appartient au milliardaire Carlos Slim, a signé l'achat des 24,953% du capital du groupe espagnol Realia jusque-là détenus par la banque nationalisée Bankia, indique I.Carso dans un communiqué envoyé à l'autorité boursière espagnole (CNMV).

Le prix de l'offre s'est établi à 0,58 euro par action, portant le coût de l'opération à 44,48 millions d'euros au total, précise la société.

"En outre, I.Carso s'est engagé à formuler, sous un délai de neuf mois à partir de la signature du contrat d'achat-vente mentionné, une offre publique d'achat sur 100% des actions de Realia" à ce même prix de 0,58 euros par action.

Ce prix est supérieur à l'offre déjà présentée par Hispania, une société espagnole d'investissement spécialisée dans l'immobilier dont est actionnaire à 16,71% (au 31 décembre 2014) Soros Fund Management, l'entreprise du milliardaire américain Georges Soros.

Deuxième homme le plus riche du monde, Carlos Slim est devenu en décembre 2014 le premier actionnaire de FCC, géant espagnol du bâtiment, en acquérant 25,6% de son capital pour quelque 650 millions d'euros.

FCC est le premier actionnaire de Realia, avec 36,89% du capital au 31 décembre. En s'emparant des 25% jusque-là détenus par Bankia, Carlos Slim devient le deuxième actionnaire de Realia à travers sa société I. Carso.

L'appétit retrouvé des investisseurs étrangers pour l'immobilier espagnol accompagne les signes de reprise du secteur enregistrés en 2014.

Mais les répliques de l'éclatement violent de la bulle en 2008, qui a précipité l'Espagne dans une profonde crise, se font encore sentir: le promoteur immobilier espagnol Martinsa-Fadesa a annoncé lundi sa faillite, la plus importante du secteur jamais survenue dans le pays.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés