Publicité

Encore un immeuble de bureaux reconverti en logements à Evere

La barre de bureaux reconvertie en appartements avec (grandes) terrasses à l'arrière. ©ciril / a2o

Parmi les développeurs résidentiels belges, Democo Group n’est pas souvent placé sur le devant de la scène. Il étend pourtant progressivement sa toile, ici comme à l’étranger. Son dernier projet bruxellois en date, le Jules, vaut le détour.

Avec 800 employés et un chiffre d'affaires annuel toisant 350 millions d’euros, on ne peut pas dire qu’il soit un second couteau. Pourtant, Democo Group n’est pas souvent mis sous les projecteurs. Raison de plus pour le citer en marge d’un projet qui va sortir de terre dès l'an prochain à Evere, non loin du siège de l’Otan. Son nom, cousu de fil blanc? Le Jules, comme le prénom de Bordet et de l’avenue qu’il borde, à hauteur du n°142.

Un immeuble résolument tourné vers l'extérieur: la pandémie a changé la donne. ©ciril / a2o

C’est là que Ciril, une des sept entreprises figurant au sein du groupe hasseltois Democo, va reconvertir en 80 logements neufs une ancienne barre de bureaux hier encore occupée par des sociétés comme la société de conseil en immobilier Ceusters ou l’entreprise de coaching Mentally Fit et dont la structure sera conservée et entièrement remise aux standards du jour. C’est le bureau d’architectes a2o (Hasselt) qui est à la planche à dessin.

"Même si l’ancien bâtiment de bureaux va être complètement démantelé, nous allons recycler les matériaux autant que possible afin de limiter l’impact sur l’environnement et les nuisances. En conservant la structure existante, les logements seront aussi plus grands que la plupart des standards actuels. Le meilleur se situe à l’arrière du bâtiment: une construction autoportante pour les terrasses vient effectivement s’ajouter sur la façadepour offrir non seulement une parfaite isolation mais aussi des terrasses profondes. C’est un véritable exploit architectural qui confère une identité propre au bâtiment", précise Gert Voets (Ciril).

Studios à partir de 175.000 euros

Concrètement, à la livraison prévue en 2025, le Jules proposera 13 studios, 12 appartements une chambre, 47 deux chambres et 8 trois chambres, ainsi que plusieurs penthouses au 7ème étage. Plus de la moitié des appartements disposeront d’au moins deux façades et tous seront pourvus de grands balcons ou terrasses. Les étages inférieurs pourront encore accueillir quelques bureaux et espaces productifs. L’immeuble sera aussi pourvu d’une grande terrasse commune donnant sur la cime des arbres situés à l’arrière du site, mais aussi d’un espace de lessive commun, d’un grand abri pour vélos et d’un parking en sous-sol pour 87 voitures.

La grande terrasse arborée commune à l'arrière du futur complexe: le jardin en ville. ©ciril / a2o

Si les prix affichés débutent à 175.000 euros pour un studio, il s’agit d’un montant plancher hors TVA sans cave et sans parking. Pour un appartement deux chambres avec cave et garage, comptez plutôt 375.000 euros TVA comprise. Mais rien ne dit à ce stade que l’ensemble ne sera pas vendu en un lot à un institutionnel qui le mettra en location.

Democo Group - Chiffres-clés

  • Chiffre d'affaires: 350 millions d'euros
  • Nombre d'employés: 800
  • Nombre de filiales: 7
  • Projets en cours: 12
  • Actif en Belgique, Pologne et Portugal

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés