Enfin une rénovation en vue pour le Thermae Palace d'Ostende

Les travaux de rénovation de la galerie et de l'hôtel Thermae Palace pourraient commencer dès le printemps 2021. ©© Clément Philippe

Depuis des années, les discussions sur la rénovation de l'hôtel historique d'Ostende, le Thermae Palace, étaient dans l'impasse. La ville d'Ostende, propriétaire des lieux, a trouvé des partenaires pour redonner un coup de neuf à l'établissement et à sa célèbre galerie.

Le Thermae Palace Hotel devrait enfin faire peau neuve après des années de palabres. La ville d'Ostende vient de conclure un accord avec la famille Vanmoerkerke, exploitant des lieux, pour commencer les travaux de rénovation dès le printemps 2021.

Mark Vanmoerkerke devant l'hôtel Thermae Palace. ©Jef Boes

Le coût de la rénovation, estimé à 70 millions d'euros, freinait depuis des années les propriétaires des lieux, à savoir la ville d'Ostende et la Région flamande. La ville a donc décidé de créer une société à projet avec la société flamande d'investissements (PMV) et Restotel. Ce dernier gère différents hôtels et est détenu par la famille d'entrepreneurs ostendais Vanmoerkerke.

Rudolf Vanmoerkeke a construit la fortune familiale dans le secteur du tourisme (Sunair, Sunparks). Son fils, Mark, a étendu les activités à l'immobilier. Quant à la petite-fille, Olivia, elle est déjà gérante de l'hôtel Thermae Palace. 

L'étendue des travaux

©Thomas De Boever

Les travaux de rénovation porteront sur la galerie, l'hôtel (dont les chambres avec vue sur mer situées le long de la galerie) et les piscines intérieure et extérieure.

Tout n'est pas pour autant réglé. Il reste encore à clarifier:

• les relations entre les différents partenaires au sein de la société à projet;
• la désignation d'un architecte;
• l'élaboration d'un business plan de l'opération;
• qui sera le propriétaire des lieux après la rénovation.

Des chambres et des résidences "de longue durée"

Le majestueux hôtel Thermae Palace, de style Art Déco, a été inauguré en 1933. ©BELGAIMAGE

Il est toutefois acquis que le bâtiment aura aussi un statut résidentiel à l'issue de la rénovation. Pour la PMV, c'est en effet la seule solution pour que le projet soit rentable. Il serait ainsi question d'une soixantaine de résidences dans l'hôtel.

Le sujet reste toutefois délicat. Certains experts craignent que cela affecte le caractère thermal du lieu"Ce ne seront pas des appartements classiques, mais des résidences de longue durée. Cette distinction est essentielle", souligne le premier échevin d'Ostende, Björn Anseeuw (N-VA).

L’établissement, qui a beaucoup souffert durant la Seconde Guerre mondiale, avait déjà subi plusieurs rénovations avant d'être laissé à l'abandon. ©Thomas De Boever

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n