Fidentia s'associe à Immobel pour développer la tour Möbius II dans le quartier Nord

©Assar Architects

Immobel a cédé au gestionnaire de fonds en immobilier durable Fidentia 50% des parts du projet Möbius II, dont le démarrage de la construction est imminent dans le quartier Nord.

Depuis plusieurs semaines déjà, il était question de déposer sur cette tour de bureaux qui dispose déjà, comme sa voisine, d’un permis de bâtir, une demande de permis modificatif y ajoutant quelques étages. L’objectif visé était de pouvoir mieux répondre à l’appel d'offres lancé par la Région bruxelloise pour reloger le gros de son administration d’ici deux ans (+- 2.000 personnes).

Mais aux dernières nouvelles, Immobel aurait renoncé à répondre à cet appel d’offres, qui ne cesse de faire des vagues. Celui-ci serait à nouveau taillé sur mesure pour Ghelamco et sa Silver Tower, de l’avis de la plupart des candidats potentiels, qui ont jeté le gant les uns après les autres.

A blanc, en partageant le risque

©Assar Architects

La porte est donc à nouveau ouverte pour construire – sans occupant pressenti pour l’instant – la seconde tour elliptique du complexe Möbius jouxtant celle déjà réservée de longue date par Allianz pour y déménager ses équipes précédemment logées place de Brouckère. Sans doute Immobel, pressé de boucler conjointement le chantier des deux tours pour pouvoir y accueillir dans les temps (fin 2019) le groupe Allianz, a-t-il préféré, comme il en a l’habitude ces derniers temps, partager le risque financier avec un associé momentané fiable.

Après Codic, CFE-BPI ou Thomas & Piron, c’est au tour de Fidentia BeLux Investments de jouer ce rôle en reprenant 50% des actions de la société Möbius II, propriétaire de l’immeuble éponyme qui sortira prochainement de terre au fond du boulevard Albert II à Bruxelles. Pour Louis de Halleux, le prudent co-directeur de Fidentia, le projet, outre qu’il répond à tous les critères actuels de développement durable, est particulièrement bien localisé dans un quartier urbain en plein renouveau.

Tours jumelles

Pour rappel, c’est Assar Architects qui avait été sollicité par le nouveau patron d’Immobel, Marnix Galle, pour reprendre le projet de reconstruction précédemment confié à Jaspers-Eyers Architects et lancé sur l’ancienne tour TBR, définitivement quittée par Belgacom il y a 15 ans. Les formes elliptiques du projet offriront 34.000 m² d’espaces de bureaux hors-sol répartis sur 23 étages et sur près de 100 mètres de hauteur (avec 172 places de parking en sous-sol). Mais une des deux tours tarde à trouver preneur. Raison pour laquelle, histoire sans doute d’équilibrer ses dépenses et ses rentrées annuelles, Immobel a finalisé en partie le partage du risque vendredi dernier.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect