Finances sous contrôle et développements immobiliers importants chez Befimmo

Le projet liégeois Paradis Express, à proximité immédiate de la gare TGV des Guillemins. ©Befimmo

La SIR Befimmo a publié ce jeudi des résultats annuels 2018 en ligne avec les prévisions. Avec un résultat net de 3,24 euros et une valeur intrinsèque de 56,42 euros par action, le cap financier est maintenu. Un dividende total de 3,45 euros brut par action est confirmé. Celui de 2019 s’annonce du même tonneau, selon le CEO, Benoît De Blieck.

Le patron de Befimmo , Benoît De Blieck, a multiplié l’an dernier les chantiers et les transactions d’envergure, en confirmant le repositionnement du portefeuille de la société immobilière, en ligne avec les nouvelles tendances d’un marché en mutation profonde.

L’acquisition stratégique de Silversquare, leader et pionnier de la gestion des espaces de coworking sur le marché belge, participe à ce repositionnement. En décembre 2018, un an après la création de la joint-venture Silversquare-Befimmo, Befimmo a scellé l'acquisition d'une participation majoritaire de 61% dans Silversquare Holding via la reprise de la totalité des parts détenues par Alphastone, le rachat du solde étant programmé endéans 5 ans. Plusieurs espaces dédiés – notamment dans les immeubles Triomphe et Quatuor – ont concrétisé dans le portefeuille ce nouveau partenariat structurel.

Mais d’autres faits marquants – acquisitions et redéveloppements – ont marqué l’année écoulée et marqueront celle en cours. Befimmo a notamment acquis l’immeuble de bureau Arts 56 via une emphytéose de 99 ans négociée avec Axa Belgium, très vendeur pour l’instant. Le montant payé pour acquérir l’immeuble de 22.000 m² quasi entièrement loué avoisine les 114 millions d’euros. Le rendement locatif est de l’ordre de 5 millions d’euros (rendement brut courant de 4,5%).

Bonne nouvelle pour la reconversion des tours WTC à Bruxelles 

Benoît De Blieck, le CEO de Befimmo ©BELGA

Parmi les projets emblématiques les plus avancés, on citera le chantier en cours du Quatuor (espace Nord, 60.000 m²) ; mais aussi et surtout l’importante et coûteuse reconversion multifonctionnelle des 110.000 m² hors sol des actuelles tours 1 et 2 du WTC, rebaptisées à terme ZIN. Les premiers travaux doivent débuter tout prochainement pour s’étaler jusqu’à la mi-2023.

Le processus d’octroi des permis en cours est entré dans sa phase finale, avec une enquête publique bouclée dont les conclusions viennent de tomber: la Commission de concertation vient de publier ce jeudi un avis globalement favorable, sous conditions, concernant les permis d’urbanisme et environnement mixtes. Une nouvelle qui devrait venir encore renforcer les bons résultats annuels publiés ce jeudi.

On retiendra également, comme signal au marché, la rapide prise en location du Brederode Corner (7.000 m2), entièrement loué deux ans avant sa livraison après rénovation.

Enfin, last but not least, on notera encore la cession d’un des cinq immeubles résidentiels de 5.400 m² développés dans le projet liégeois Paradis Express, à proximité immédiate de la gare TGV, au promoteur anversois Gands (Stefaan Verbeeck). Celui-ci y développera un projet de co-living, baptisé Yust (pour Young Urban Style).

Les autres immeubles résidentiels devraient eux aussi être cédés à un ou plusieurs autres promoteurs spécialisés. Les deux immeubles de bureaux sont eux dès à présent disponibles à la location en état de futur achèvement. Au sein de ce futur écoquartier porté par Befimmo seront déclinées à terme des fonctions de bureau (22.100 m²), de logement (15.600 m²) et de commerce de proximité (395 m²). Les travaux devraient commencer courant 2019. Le rendement attendu sur valeur totale d’investissement devrait dépasser 6%.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect