Ghelamco va gagner des centaines de millions d'euros en Pologne

©Lewandowski Darek

La vente de la tour Spire, la plus haute construction de la capitale polonaise, pourrait rapporter jusqu'à 300 millions d'euros au promoteur immobilier belge Ghelamco. Un accord est sur le point d'être signé.

"Le contrat n'est pas encore signé, mais nous avons toutes les garanties pour dire que cela va se réaliser." C'est en ces termes que le patron de Ghelamco, Paul Gheysens nous confirme la rumeur qui fait grand bruit au Mipim, le salon international de l'immobilier qui se tient en ce moment à Cannes: la tour Spire, déjà entièrement louée, a trouvé un acquéreur.

Il faut dire que cette tour, dessinée par le bureau belge Jaspers-Eyers Architects et développée par Ghelamco, avait été élue l'an dernier, "meilleur immeuble de bureaux" au Mipim. Trois bâtiments composent l'ensemble immobilier, la tour Spire (220 mètres de long, flèches comprises) et deux bâtiments latéraux de 55 mètres de haut. Ces deux bâtiments ne font pas partie du deal, l'un deux étant d'ailleurs déjà vendu.

La tour Spire passe sous pavillon américain

©BELGA

Le montant de la vente de la tour Spire et ses 119.000 m² n'a pas encore été dévoilé. Selon plusieurs spécialistes du marché immobilier, la vente pourrait rapporter jusqu'à 300 millions d'euros.

Les acheteurs sont Américains. Il s'agit du groupe Madison Real Estate, connu principalement pour ses achats immobiliers en "club". Il se charge ainsi de rassembler différents investisseurs pour acheter ensemble un grand projet, histoire de mieux se répartir les risques. Selon Paul Gheysens, les Américains voulaient mettre la main sur l'ensemble du complexe immobilier. Mais le patron de Ghelamco a refusé l'offre "parce que c'est un si bel investissement".

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content