Gros rachat et placement privé réussi chez Xior

Un site de Xior à Leiden. ©xior

Xior achète un site aux Pays-Bas comprenant plus de 700 logements pour étudiants. Cette acquisition sera financée via l'émission de nouvelles actions Xior. Un placement privé a été organisé aujourd'hui. La cotation de l'action est suspendue.

Xior, la SIR spécialisée dans le segment du logement étudiant en Belgique et aux Pays-Bas, a conclu un accord sur l’acquisition du site Annadal à Maastricht aux Pays-Bas.

Les bâtiments de cet ancien site hospitalier ont été convertis en 723 unités pour étudiants non indépendantes et en espaces loués à des institutions de soins et à des professionnels (para-)médicaux.

62,6 millions d'euros

Cette acquisition se fera par le biais d’un rachat de 100 % des actions de la société immobilière concernée. La valeur conventionnelle des biens immeubles sous-jacents s’élève à environ 62,6 millions d’euros. Les immeubles existants génèrent un rendement initial attendu d’environ 6,2%.

A la suite de cette acquisition, le nombre d’unités pour étudiants dans le portefeuille de Xior augmentera de plus de 10 %, portant la valeur du portefeuille à plus de 900 millions d’euros.

Cette acquisition sera réalisée en partie par l’apport en nature des actions de la société contre l’émission de nouvelles actions Xior. Les fonds propres de Xior seront ainsi renforcés à concurrence de 30 millions d’euros environ.

Placement privé réussi

Dans ce cadre, un placement privé a été également organisé aujourd’hui. L’actionnaire de référence de Xior, Aloxe, a placé des actions existantes via un placement privé pour un montant de 30 millions d’euros. Quelque 800.000 actions ont été placées auprès d’une large base d’investisseurs belges et internationaux, au prix de 37,50 euros par action, ce qui représente une réduction de 3,4% par rapport au cours de clôture du mardi 4 décembre 2018. La cotation de Xior a été suspendue ce matin.

Grâce à la possibilité de payer en actions, Xior est en mesure de gérer activement sa structure de capital et de conserver un tampon de facilités de crédit, ce qui lui donnera la possibilité de réaliser à l’avenir d’autres transactions financées par dettes, précise la SIR dans un communiqué.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content