Immobel diversifie le risque... et sa capacité de financement

Le siège de Total (ex-Petrofina) rue de la Loi: le premier actif à reconvertir logé dans le nouveau fonds créé par Immobel. ©Nathalie Van Eygen

Immobel a réalisé avec succès le premier closing du fonds Immobel BeLux Office Development. D'autres levées de fonds et achats ciblés vont suivre rapidement.

La barre des premiers 80 millions d’euros a rapidement été franchie par le nouveau fonds de développement d’Immobel. Il permet à la société de promotion immobilière cotée en bourse et dirigée par Marnix Galle de disposer d’un nouveau levier financier pour investir jusqu’à 230 millions dans des projets de développement de bureaux en Belgique et au Luxembourg.

550
millions d'euros
L'objectif rapproché du nouveau fonds dédié au bureau urbain à Bruxelles et Luxembourg est d'atteindre un effet-levier financier dépassant le demi-milliard d'euros.

L’objectif est d’atteindre fin 2021 la barre de 200 millions d’euros auprès d'investisseurs institutionnels et privés pour pouvoir investir au-delà du demi-milliard dans les nouveaux projets ciblant le cœur des villes. Le redéveloppement du siège bruxellois de Total rue de la Loi et un projet logé à la Cloche d’Or (Luxembourg) sont les deux premiers actifs logés dans le nouveau fonds. Mais d’autres viendront les rejoindre avant l’été.

Au-delà de l’effet-levier escompté, ce type de nouveaux véhicules permet à Immobel de diluer encore le risque. Marnix Galle ne cache d’ailleurs pas ses ambitions de mettre rapidement en place d’autres fonds et des partenariats structurels ciblant les investisseurs institutionnels qui souhaitent accroître leur portefeuille immobilier en Europe.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés