Immobel maintient son dividende

©Immobel

Immobel, qui parle de 2017 comme d'une année de transition, note au premier semestre 2017 un résultat net de 5,25 millions d'euros, alors qu'il s'élevait à 31,5 millions d'euros au 30 juin 2016. La société maintient toutefois son dividende de 2 euros brut par action.

Le développeur immobilier belge Immobel  affiche un résultat net de 5,25 millions d'euros pour le premier semestre 2017, contre 31,5 millions au 30 juin 2016. Ses revenus opérationnels ont été divisés par 2, passant de 113,93 millions à 55,15 millions d'euros.

  • Le résultat opérationnel à l’issue des 6 premiers mois de l'année 2017 s’établit à 9,09 millions d'euros, contre 40,41 millions un an auparavant.
  • Après déductions des charges d’impôts (‐3,6 millions d'euros), le résultat net part du groupe par action est de 60 centimes par action.
  • L’endettement financier net s’élève à 254,46 millions d'euros, contre 201,47 millions au 30 juin 2016.

Maintien de la politique de dividende

La politique de dividendes sera maintenue en 2017, à savoir un dividende de minimum 2 euros brut par action en circulation, "montant qui devrait croître de 4 à 10% par an, sous réserve d’événements exceptionnels imprévus", affirme Immobel.

Le développeur immobilier développe à présent près de 800.000 m² de projets. "Le second semestre devrait être comparable et jouira des premiers bénéfices des chantiers entamés", indique un communiqué de l'entreprise.

2017, année de transition

"Nous avons toujours envisagé 2017 comme une année de transition, annonciatrice de récoltes fructueuses dès 2018", explique Marnix Galle, Executive Chairman du Groupe. "Dans chaque cycle il y a des années de transition et il faut souvent reculer pour mieux sauter", poursuit-il.

Le lancement d’une série de 7 projets résidentiels importants, pour 154.200 m² au total, a eu lieu au cours de ce premier semestre: Ernest the Park, Greenhill Park, Universalis Park et Parc Seny à Bruxelles, O’Sea à la côte, Infinity sur le plateau du Kirchberg à Luxembourg et Granary Island en Pologne.

"Un premier semestre riche en projets qui démarrent, mais dont la contribution aux résultats reste limitée puisqu’Immobel récolte la marge sur la construction au fur et à mesure de l’avancement du chantier", souligne Alexander Hodac, CEO du Groupe.

→ Lire le communiqué ici.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés