Immunisée, Aedifica poursuit sa croissance intensive

Dirigée par Stefaan Gielens , Aedifica a vu son portefeuille passer de 2,3 milliards à 3,4 milliards d'euros en l'espace d'un an. ©Debby Termonia

Propriétaire de centaines de maisons de repos, Aedifica n’a pas été affectée par la pandémie. Son résultat annuel sous-jacent a bondi de près de 40% sous l’effet d’acquisitions.

Avec la publication des résultats annuels d’Aedifica -l’exercice sera prolongé exceptionnellement jusqu’en décembre- toute la question était de savoir dans quelle mesure ce spécialiste de l’immobilier de santé (maisons de repos et de soins, essentiellement) allait être touché par la crise sanitaire.

Réponse de la SIR : la pandémie n’a pas eu d’impact matériel sur les résultats du groupe au 30 juin et son taux d’occupation atteint toujours 100%. Ce soulagement a été perceptible en bourse ce mercredi, l’action terminant sur un gain de 4,02% à la clôture.

Résultats solides

Aedifica continue toutefois de mesurer l’impact du Covid-19 de très près. Les paiement locatifs restent stables et rien n’indique à ce jour que l’éventuelle "surmortalité" compromettrait la capacité de paiement locatif des opérateurs, assure-t-elle. Pour Kepler Cheuvreux ("acheter" ; 132 euros), il s’agit là du principal point à suivre.

3€
Un dividende intérimaire de 3 euros brut sera distribué aux actionnaires à partir du 7 octobre.

Dopés notamment par l’acquisition de Hoivatilat, les résultats affichent une progression à deux chiffres. Les revenus locatifs atteignent 163,4 millions d’euros (+38%) et les bénéfices EPRA (entendez sous-jacents) sont même supérieurs aux estimations de la société (97 millions d’euros) à 100,1 millions d’euros (+39%). Par action, la progression se limite cependant à 7%.

Puissance de feu

"La taille du portefeuille a crû massivement d’une année sur l’autre de 2,3 milliards à 3,4 milliards d’euros", souligne Kepler Cheuvreux, qui rappelle que le pipeline actuel porte sur 590 millions d’euros. Pas de pause pour la croissance donc.

Avec un taux d’endettement de 50%, le courtier estime que cela laisse une puissance de feu de 400 millions d’euros avant d’atteindre les 55%. Aujourd’hui, Aedifica compte 454 sites avec près de 32.000 résidents.

Pour les actionnaires, cela se traduira par un dividende intérimaire brut de 3 euros (+7%). Ils pourront aussi compter sur un coupon de 1,60 euro par action pour les six mois en sus.

"Aedifica a confirmé la résilience de ses activités dans le cadre de la pandémie."
Herman van der Loos
Analyste chez Degroof Petercam

Chez KBC Securities ("acheter" ; 125 euros), Wido Jongman et Joachim Vansanten notent que les résultats EPRA sont en ligne avec leurs estimations tout comme les nouvelles perspectives à 18 mois formulées par la SIR. Celle-ci table désormais pour son exercice prolongé sur des revenus locatifs de 257 millions d’euros et sur des bénéfices EPRA de 156 millions d’euros.  

Aedifica a enregistré de bons résultats en ligne, résume, pour sa part, Herman van der Loos de Degroof Petercam ("accumuler" ; 119 euros). "La société a également confirmé la résilience de ses activités dans le cadre de la pandémie de Corona."

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés