Jan Jambon s'apprête à nettoyer la Régie des Bâtiments

©BELGA

Un marché exclusif attribué à Deloitte vise à passer au peigne fin le fonctionnement de la Régie des Bâtiments, l’expert-gestionnaire des murs du Fédéral. Baptisé "Programme Redesign", ses lignes majeures seront sur le bureau du ministre de tutelle dans quelques jours.

Journée chaude et chargée pour le ministre de l’Intérieur, Jan Jambon (N-VA), mardi. Avant une soirée particulièrement agitée du côté de la gare Centrale, il était sur le coup de midi invité par l’Union professionnelle du secteur immobilier (Upsi) à venir parler, notamment, de la Régie des Bâtiments de l’État, dont il a la charge.

Ce qui intéresse tout particulièrement certains patrons du secteur pour l’instant, c’est le travail de fond mené depuis des mois par Deloitte pour repenser la manière dont fonctionne depuis 1971 déjà l’expert-gestionnaire des murs de la plupart des services fédéraux. La radioscopie en question doit déboucher sur une liste de recommandations visant à faire entrer l’institution publique dans le XXIe siècle, elle qui, à certains égards, est restée bloquée dans le XIXe. Et pas que par l’âge de son portefeuille, qui compte quelque 7,5 millions de mètres carrés, avec des murs aussi inattendus que ceux du Théâtre Royal de la Monnaie ou de nombre d’abbayes.

Régionaliser les murs

"Nous souhaitons sans tarder moderniser le parc immobilier de l’État, implémenter le télétravail et le partage de bureaux."
Jan Jambon
Ministre en charge de la Régie des bâtiments

Côté patrimoine immobilier, les priorités sont, pour le ministre de tutelle, la mise à niveau des bâtiments de la Justice, de la police et des prisons. Mais on ne s’attendait guère à autre chose, vu l’état de délabrement avancé des murs de ces trois pôles fédéraux. "Nous souhaitons sans tarder moderniser le parc immobilier de l’État, implémenter le télétravail et le partage de bureaux. Il n’y a aucune raison d’installer les fonctionnaires des services publics fédéraux dans des immeubles différents de ceux du secteur privé. Nous devons aussi centraliser nos services, ce qui n’est pas incompatible avec la régionalisation et les bureaux satellites: à quoi cela sert-il d’obliger des milliers de fonctionnaires des quatre coins du pays à se rendre tous les jours à Bruxelles avec les problèmes d’embouteillages monstres que l’on connaît?", pose Jan Jambon sans même attendre les résultats de ce que les commanditaires ont baptisé "Programme Redesign", se refusant à parler d’audit.

Clairement, certaines balises ont été données à Deloitte avant de passer l’institution au peigne fin pour la rendre plus efficace, en prenant comme modèle ce qui se fait ailleurs, en Grande-Bretagne, aux Pays-Bas et dans les pays scandinaves. Les maîtres-mots sont: flexibilité, efficacité et optimalisation du parc immobilier… et du personnel.

"Cela demandera beaucoup de sueur et de larmes pour y arriver…"
Jan Jambon
Ministre en charge de la Régie des bâtiments

Sur ce dernier point, Jan Jambon, fidèle à son image, en joue, de l’image: "L’institution a besoin d’experts autonomes et de haut vol et est victime du statut de ses fonctionnaires historiques, souvent de catégorie C et D (exécutants). Je voudrais éviter de me retrouver avec la même réalité que celle vécue chez Belgacom (ou Proximus) depuis des années où, sur un étage du bâtiment, on a parqué des employés datant toujours de l’ex-RTT et que l’on ne sait désespérément plus affecter à des tâches même si on continue à les payer. On appelle cet étage ‘YouTube’, car ils allument YouTube le matin et le coupent le soir, en sortant du bureau…", lâche le ministre.

Ce dernier dit vouloir faire du vieux parastatal sous-financé et longtemps miné par les affaires un fournisseur de services créatif en engageant un maximum d’architectes, ingénieurs et concepteurs de projets. Et sans doute en remerciant au passage poliment certains fonctionnaires qui ne "collent" pas à l’image redessinée par Deloitte, dont les lignes principales seront sur le bureau de Jan Jambon dans quelques jours en attendant la version exhaustive fin de l’année.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés