L'assureur Patronale Life fait offre d'achat sur Banimmo

Banimmo vient juste de terminer un grand nettoyage interne, en éliminant ses actifs toxiques et en se recentrant sur le marché belge. Le moment choisi par l’assureur Patronale Life pour lui déclarer sa flamme. À petit prix.

La discrète compagnie d’assurance-vie belge Patronale Life déposera à court terme auprès de l’Autorité́ des services et marché́s financiers, la FSMA, un dossier d’offre publique d’acquisition volontaire et inconditionnelle en numé́raire portant sur l’ensemble des actions de Banimmo pour un prix de 3,30 euros par action. Le prix offert correspond à une valeur d’opération de l’ordre de 37 millions d’euros.

37
millions d'euros
Le prix offert correspond à une valeur d'opération de l'ordre de 37 millions d’euros.

L’actuel actionnaire de référence, le français Affine RE, qui détient encore 49,51% des actions de Banimmo – soit 5.622.072 actions – est le principal intéressé par l’opération en cours. Il s’est engagé à céder l’ensemble de ses actions à l’OPA à condition que la période d’acceptation de l’offre s’achève au plus tard le 15 novembre prochain, ce qui devrait être le cas une fois le feu vert de la FSMA reçu.

Patronale Life ne souhaite pas acquérir la totalité des actions actuellement en circulation. Banimmo restera donc bien une société cotée, avec des titres que les nouveaux actionnaires espèrent davantage fringants et échangés que ces cinq dernières années.

Bras immobilier renforcé

En se positionnant comme nouvel actionnaire majoritaire de Banimmo, Patronale Life, qui dispose déjà en son sein d’une société de promotion immobilière (50 millions d’euros d’actifs), renforce ce bras immobilier et mise sur les réserves foncières de Banimmo, assainies et centralisées sur la Belgique depuis deux ans.

Patronale Life souhaite comme actionnaire de référence continuer à supporter Banimmo dans son futur en tant que société cotée.

"L’objectif est clairement d’accompagner activement et financièrement Banimmo dans ses futurs développements sur le marché́ des bureaux en Belgique, dans le cadre de son recentrage stratégique initié́ depuis 2016 déjà", indiquent de concert les futurs mariés.

Selon Philippe Opsomer, le CFO de Banimmo, Patronale Life dispose d’un triple atout: la société est belge, elle offre des moyens additionnels récurrents et travaille sur le long terme.

Dot mutuelle

"De notre côté, nous disposons d’un portefeuille immobilier de 100.000 m² de surfaces développé́es et d’environ 310.000 m² à développer. En outre, vu les efforts déployés ces deux dernières années, nos actifs ne sont plus toxiques et sont recentrés sur la Belgique. D’ici peu, nous arriverons en effet au terme du processus de revente de notre dernier actif hors frontières, le Dolce Chantilly", motive-t-il, au terme de réunions assidues ces dernières semaines avec les nouveaux actionnaires majoritaires.

"La nouvelle straté́gie é́laboré́e et l’expertise combinée de nos équipes feront de Banimmo un ensemble à nouveau rentable."
Filip Moeykens
CEO de Patronale Life

Et pour Filip Moeykens, le discret CEO de Patronale Life, l’acquisition de Banimmo, avec son expertise et ses ré́serves fonciè̀res, représente une vraie opportunité́ de renforcer le pô̂le immobilier de la compagnie d’assurance, en lui offrant des rendements récurrents à long terme. "La nouvelle straté́gie é́laboré́e et l’expertise combinée de nos équipes feront de Banimmo un ensemble à nouveau rentable", assure-t-il. La compagnie d’assurance spécialisée qu’il dirige a clôturé son exercice 2017 avec un bilan total avoisinant les 620 millions d’euros.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content