Publicité
Publicité
analyse

L'horeca attendu de pied ferme pour relancer les centres commerciaux

Nombre de centres commerciaux ont d’ailleurs profité des mois de confinement pour investir dans de nouvelles activités plus expérimentales. ©Kristof Vadino

Après des mois de fermeture, les restaurants qui ont survécu respirent enfin. Dans les centres commerciaux du pays, on compte sur eux pour relancer la fréquentation.

Dans la plupart des grands centres commerciaux, le secteur horeca est devenu la principale force motrice ces dernières années. Une motrice bloquée à quai par le confinement. Mais dès le mois de mai dernier et la réouverture des terrasses, certains, comme Wijnegem, K à Courtrai ou les Grand Prés à Mons, ont vu le nombre de visiteurs remonter de manière significative. En moyenne, on y enregistrait déjà une hausse de fréquentation de 40% par rapport à mars ou avril. Et les chiffres d'affaires des enseignes retrouvent enfin des couleurs.

"Tout le monde ne parle plus que d’e-commerce depuis le début de la pandémie. Mais vous allez voir la différence: le magasin physique qui offrira la meilleure expérience variée mènera la danse cet été."
Toon De Meester
Ceusters - SCMS

C’est dire si la réouverture généralisée des établissements de la restauration qui ont survécu à la crise est attendue avec impatience ce mercredi tant par les clients que par les propriétaires et les voisins. À Wijnegem, ils représentent désormais près de 10% de la surface totale; et aux Grands Prés à Mons, 11%.

Toon De Meester, expert retail au sein du réseau immobilier Ceusters, mise d’ailleurs sur une reprise rapide: "Tout le monde ne parle plus que d’e-commerce depuis le début de la pandémie. Mais vous allez voir la différence: le magasin physique qui offrira la meilleure expérience variée mènera la danse cet été. Tout le monde a à nouveau envie d'une visite physique".

Legoland Discovery Centre à Docks Bruxsel

Nombre de centres commerciaux ont d’ailleurs profité des mois de confinement pour investir dans de nouvelles activités plus expérimentales. Wijnegem, par exemple, a récemment présenté ses plans pour installer un cinéma, un espace dédié à la restauration (foodcourt) comme le City 2 à Bruxelles et peut-être même un parc de trampolines d'ici 2025.

À Docks Bruxsel, les trampolines sont déjà là, très fréquentés quand le soleil est de la partie. Et on annonce l’arrivée d’un LegoLand Discovery Centre de nouvelle génération. En bouclant rapidement cet accord avec Merlin Entertainments, le leader européen – et deuxième opérateur mondial du secteur avec 129 parcs d’attractions, 21 hôtels et 6 villages de vacances dans 24 pays et sur 4 continents –, les gestionnaires du centre commercial bruxellois ont bien compris l’importance du momentum.

512.000
visiteurs
Rien que sur le mois de mai dernier, les gestionnaires du centre commercial Docks Bruxsel ont enregistré plus d'un demi-million de visiteurs à l'affût des nouvelles enseignes, comme le magasin de produits à petit prix Action.

Les contours précis de cette nouvelle enseigne de loisirs conjointement lancée par Merlin et The LEGO® Group doivent encore être précisés. Mais ce centre d’attractions de 3.000 m², dont l'ouverture est programmée pour l'été 2022, sera logé dans l'espace précédemment occupé par MediaMarkt, qui a migré récemment à l’intérieur du centre commercial bruxellois. Il sera voisin de l’enseigne Koezio, juste à l’entrée de la place intérieure. 

Meike Lippert, directeur pour l’Europe des nouvelles implantations chez Merlin Entertainments, se dit très enthousiaste du timing et du lieu choisi pour le lancement de ce nouveau concept. Même la Ville de Bruxelles voit d’un bon œil l’arrivée de cette nouvelle offre récréative commerciale en bord de canal, dans un quartier populaire qui se redessine.

Résilience rassurante et turnover rapide

Les résultats annuels 2020 de Docks Bruxsel sont d’ailleurs plutôt surprenants. Malgré trois mois de fermeture, la fréquentation affichée en 2019 – 5 millions de visiteurs sur 12 mois – a quasi été maintenue sur les 9 mois d’ouverture (98%). "Et pour les 5 premiers mois de 2021, nous enregistrons déjà une hausse de fréquentation de l’ordre de 20% malgré la fermeture des enseignes de loisirs et des restaurants. Rien que sur le mois de mai, nous avons comptabilisé 512.000 visiteurs. Cela confirme une réelle fidélité des utilisateurs réguliers du centre commercial", résume Peter Todd, le fondateur et CEO de Portus Retail (G-B).

Le représentant du copropriétaire de Docks n'esquive néanmoins pas le turnover auquel il a fallu faire face, malgré les reports de loyers, surtout sur le segment horeca.  11 nouvelles enseignes, majoritairement de bouche, ont ainsi pris leurs marques récemment: Bel Chicken, O’Tacos/GoFish, Black & White (burgers), You Wok, Hawaiian Poké Bowl, Dunkin Donuts, Bubble Waffle, Avenue Fitzgerald (fleurs), Cover 7 More (coques pour téléphones), Courir et Action.

Peter Todd, CEO Portus Retail: "Zara Home sera remplacé par une enseigne internationale du segment ‘Fashion’ dont ce sera la première implantation sur le marché belge."

On ajoutera à cette nouvelle offre exhaustive le départ imminent de Zara Home, qui sera remplacée par "une enseigne internationale ‘Fashion’ dont ce sera la première implantation belge". On n’en saura pas davantage pour l’instant.

"Malgré tous nos efforts, nous n’avons pas pu, comme partout ailleurs, éviter quelques départs et arrivées de nouvelles enseignes. Et le renforcement de notre offre de loisirs, avec une marque de renom international, s'inscrit dans notre ambition de nous afficher résolument comme un 'centre de vie' plutôt qu'un simple centre commercial", indique Peter Todd.

Celui-ci se dit d’ailleurs convaincu que la résilience du jeune centre commercial bruxellois est largement due à cette diversification spécifique renforcée. "Avec les 100 boutiques, 15 enseignes de restauration et des points d'intérêt récréatifs tels que le White Cinema, la salle événementielle Docks Dome, le parc d'aventure Koezio ou le nouveau Legoland Discovery Centre, nous avons réussi à trouver nos marques en diversifiant notre offre pour élargir notre public cible", risque-t-il, en espérant enfin pouvoir relancer la motrice.

Le résumé

  • Les principaux centres commerciaux du pays comptent sur leurs commerces horeca pour attirer dès demain les clients en nombre.
  • En mai dernier déjà, les chiffres de fréquentation sont repartis à la hausse un peu partout.
  • Nombre d'enseignes sur ce segment n'ont pas résisté à des mois de confinement, mais d'autres acteurs sont apparus.
  • Docks Bruxsel vient de signer un important contrat de bail avec une future locomotive sur le segment du loisir. Un LegoLand Discovery Centre de nouvelle génération ouvrira en 2022

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés