L’immeuble Triomphe 172 à Auderghem sera reconverti en logements

L’immeuble de bureaux Triomphe 172 qui abrite notamment le siège belge d’Europ Assistance.

Le duo Anne-Catherine Galetic – Thérècia Landell pilotera le redéveloppement de l’immeuble de bureaux Triomphe 172, qui abrite notamment le siège belge d’Europ Assistance.

C’est la constitution de la société Triomphe 172 qui scelle l’accord de partenariat passé entre le tandem féminin spécialisé dans la promotion immobilière résidentielle et les familles Peterbroeck et de Montjoye, agissant à leurs côtés comme pourvoyeuses de fonds à hauteur de 50%.

L’objectif, qui sera mené à bien par la jeune SRL Galika-Landell et co-financé par les deux familles représentées au sein de la nouvelle SRL Triomphe 172 par Maurice de Montjoye et Nicolas Peterbroeck, est de sceller l’acquisition et la reconversion des murs de l’immeuble idéalement situés à l’angle du boulevard du Triomphe et de la rue Jules Cockx, sur le seuil du parking Delta et de l’entrée de la voie rapide vers l’autoroute E411.  

L’acte d’acquisition des murs à transformer vient d’être signé à la veille de Noël avec le vendeur, Patrizia AG, qui avait lui-même hérité du bien lors du rachat du portefeuille immobilier de Generali Belgium (Atora). Selon nos estimations, le montant de la transaction avoisine 10 millions d’euros hors frais. 

10
millions d'euros
Selon nos estimations, le montant de la transaction avoisine 10 millions d’euros hors frais.

Partition à quatre mains avec les voisins

Les deux immeubles voisins, Triomphe 174 et 176, également compris dans le même portefeuille, avaient été précédemment rachetés par Thomas & Piron et Unibra. Les nouveaux voisins ont déjà convenu d’accorder leurs violons pour penser et développer conjointement cette future porte de ville. Un premier projet audacieux, lancé il y a déjà deux ans sur la parcelle concernée, avait d’ailleurs défrayé la chronique locale et fortement déplu au Collège communal, tant par sa hauteur que par son volume. Porté par l’association momentanée Sou Fujimoto Architects (Jap) et Awaa (B) Architecture, il avait en tout cas le mérite d’être décoiffant et de susciter la réflexion.

"L’objectif actuel est de laisser une certaine souplesse dans le développement ultérieur du site et des affectations qui y seront présentes. Nous envisageons aujourd’hui une forte mixité avec une prédominance résidentielle mais aussi du commerce, un hôtel, de l’horeca, du bureau et même pourquoi pas un cinéma", nous confiait alors David Syenave, responsable immobilier chez Unibra. Depuis, il semble que l’idée du cinéma, notamment, a été abandonnée. Et on attend impatiemment de voir les nouvelles esquisses proposées par les co-propriétaires.

De leurs côtés, rien ne presse vraiment: les quelque 4.500 mètres carrés du Triomphe 172 sont entièrement loués, notamment à Europ Assistance, CEPE et le bureau d’expertise immobilière De Crombrugghe & Partners. Les loyers rapportent annuellement une coquette somme indexée avoisinant encore 700.000 euros.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés