mon argent

L'immobilier de luxe se joue de la crise à la côte

"2020 a été une année exceptionnellement favorable pour la vente de résidences secondaires à la côte belge", évoque la Compagnie du Zoute, quand le Royal Zoute Golf Club a atteint des taux d’occupation record. ©BELGA

La Compagnie du Zoute boucle un exercice record. Pour 2021, le groupe immobilier des Lippens (et apparentés) étudie le redéploiement de 5,3 ha autour du Knokke Out.

Si le Belge avait déjà une brique dans le ventre jusqu'ici, la crise du coronavirus aura résolument ajouté sa pierre à l'édifice du côté de l'immobilier de luxe, semble-t-il.

Pour preuve, la Compagnie du Zoute vient de boucler un exercice 2020 record. Le chiffre d'affaires du groupe immobilier a terminé à son plus haut historique à plus de 67 millions d'euros, quand le bénéfice avant impôts a lui affiché quelque 20,3 millions. De quoi permettre aux actionnaires, à près de 70% apparentés à la famille Lippens, de se verser un dividende de près de 5,5 millions d'euros.

En cause? "Après que ce virus a suscité de vives inquiétudes quant aux effets qu’il aurait pu avoir sur nos activités, les confinements successifs ont entraîné un engouement inédit pour l’immobilier résidentiel en général et les résidences secondaires en particulier", détaille Bernard Jolly, président fraîchement renouvelé de la Compagnie. "Ce qui nous a notamment permis de concrétiser à un rythme impressionnant la vente de nos appartements (de l'ordre de 80 sur 2020, NDLR) tant en Belgique, qu’en France (sur la côte d'Opale, NDLR) ou en Zélande."

"Nous avons pu concrétiser à un rythme impressionnant la vente de nos appartements en 2020."
Bernard Jolly
Président de la Compagnie du Zoute

Mais pas que. Du côté de l'emblématique Royal Zoute Golf Club, forcé de fermeture complète pendant près de six semaines, le taux d’occupation des deux parcours 18 trous a, lui aussi, atteint des niveaux sans précédent même si une perte de recettes en "green fee" (soit le prix à payer pour accéder au terrain) de 20% fut à noter par rapport à 2019.

Hôtel en vue?

Par ailleurs, il nous revient que le management a décidé de profiter de ces temps inédits "pour actualiser la stratégie de l’entreprise et établir un nouveau business plan". Objectif? Atteindre un rendement dans les trois métiers de la Compagnie que sont l’immobilier résidentiel, la gestion de patrimoine et les loisirs.

Si l'annonce peut sembler anodine, elle ne vient pas sans son lot de défis. En ce sens, outre l'idée de privilégier le financement bancaire par projet côté promotion par exemple, le groupe immobilier entend encore plus développer les sites du tennis et du minigolf notamment, qui font tous deux l’objet d’études concrètes, apprend-on.

270
boxes garages
La Compagnie étudie la construction d’environ 270 boxes de garage vu la demande croissante de garages privés à Knokke-Heist.

Concernant le minigolf, l'idée est actuellement analysée de construire un parking souterrain supplémentaire d’environ 270 boxes de garage vu la demande croissante de garages privés à Knokke-Heist, évoque Bernard Jolly, "éventuellement pour y accueillir des collections d'ancêtres à terme".

Pour ce qui est du tennis, c'est même un projet de plus grande ampleur qui pointe là le bout de son nez: après l'inauguration récente de quatre terrains de padels – avant peut-être d'autres encore -, la Compagnie a pour ambition de redévelopper complètement le site de 5,3 hectares qui entoure l'infrastructure, exploitée par Edition Ventures (Elle, Marie Claire,…), de même que le célèbre Knokke Out, géré par le groupe People First (Lhoist).

Un hôtel pourrait être déployé sur le site de 5,3 hectares à redévelopper autour du tennis et du célèbre Knokke Out.

Si le projet n'en est encore qu'en phase liminaire de réflexion, l'on entend d'ores et déjà que l'ambition est d'en faire "un environnement, moderne et luxueux, de récréation résidentielle". Ainsi, un hôtel pourrait théoriquement y être ouvert, comme la Compagnie aurait déjà pu le faire sur le terrain. "On attend de recevoir le plan particulier d'aménagement du territoire – dans un horizon de 6 mois à un an – pour voir ce qui nous sera finalement autorisé", conclut Bernard Jolly.

A ce jour, le groupe immobilier ne dispose pour seule activité hôtelière que d'une dizaine de chambres du côté du golf.

Le résumé

  • La Compagnie du Zoute ne s'est jamais aussi bien portée.
  • Les confinements successifs ont entraîné un engouement inédit pour l'immobilier de luxe.
  • Le golf n'est d'ailleurs par en reste avec des taux d'occupation record.
  • Le groupe regarde désormais vers l'avenir avec le redéploiement notamment d'un site de 5,3 hectares autour du Knokke Out.

Toutes les réponses à vos questions sur l’immobilier

Vous voulez acheter ou vendre, vous êtes locataire ou propriétaire, vous voulez construire ou rénover votre habitation ? Toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur l’immobilier se trouvent sur Mon Argent. Avec en prime, des analyses qui vous permettent de comprendre l’actualité immobilière et faire les meilleurs choix pour vos finances personnelles.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés