Publicité

La banque centrale chinoise tente d'apaiser les tensions d'Evergrande

Quelque 2 millions de ménages chinois auraient déjà payé à Evregrande leur logement avant même qu’il ne soit construit. ©AFP

Evergrande devra-t-il être sauvé par l'État pour éviter un scénario à la Lehman. Pour le journal d'état Global Times, la réponse est non. Néanmoins, dans un marché très fébrile, la Banque centrale chinoise a opéré sa plus forte injection du mois dans le marché financier.

Aux abois depuis quelques semaines, le géant des promoteurs immobiliers chinois Evergrande rend nerveux le système financier local, de quoi pousser la banque centrale à intervenir. Elle a ainsi injecté 90 milliards de yuans, soit environ 11,8 milliards d'euros dans le système financier pour apaiser les tensions. C'est la première fois ce mois-ci que les autorités injectent plus de 10 milliards de yuans de liquidités à court terme en une seule journée.

90
milliards yuans
La BoC a injecté 90 milliards de yuans (11,8 milliards d'euros) dans le système financier. C'est la première fois ce mois-ci que les autorités injectent plus de 10 milliards de yuans de liquidités à court terme en une seule journée.

Les inquiétudes concernant Evergrande surviennent, il est vrai, à un moment où l'économie chinoise accuse déjà un ralentissement.

Evergrande affiche une dette d'environ 1.970 milliards de yuans (près de 260 milliards d'euros). La semaine prochaine, il doit faire face au remboursement d'intérêts; ce qui semble peu réalisable.

Les craintes de le voir contraint à déposer le bilan se multiplient. Dans son édition du jour, le rédacteur en chef du journal d'État chinois Global Times avertit toutefois le géant qu'il ne fallait pas miser sur un sauvetage de l'État du seul fait qu'il est "trop gros pour faire faillite".

Selon lui, ce géant immobilier devrait se tourner vers le marché pour trouver son salut, et non vers le gouvernement.

Crainte d'un impact majeur

Néanmoins, certains craignent que la chute d'Evergrande entraîne un scénario à la Lehman Brothers. Et pour cause.

Sur le marché des obligations en dollars, Evergrande représenterait 4 % des obligations immobilières chinoises à haut rendement. Tout défaut de paiement déclencherait des ventes sur le marché du crédit à haut rendement.

Ce qui inquiète Pékin ne sont pas les 260 milliards de dette, mais les 104 milliards de dette portant sur des intérêts et surtout la dette à court terme qui implique 128 banques et institutions financières.

Le site spécialisé "ZoneBourse"précise encore que ce qui inquiète Pékin ne sont pas les 260 milliards de dette -"montant normal pour un promoteur immobilier"- mais les 104 milliards de dette portant sur des intérêts et surtout la dette à court terme qui implique 128 banques et institutions financières.

Une faillite d'Evergrande ébranlerait le système financier, mais aussi tout un pan de l'économie. Evergrande travaille en effet avec  8.500 entreprises, sans oublier ses quelque 140.000 salariés.

De plus, 2 millions de ménages ont déjà payé leur logement avant même qu’il ne soit construit.

Cette semaine, plusieurs dizaines ont envahi le siège du groupe à Shenzhen. Aux cris de "rendez-nous notre argent", ils demandaient le remboursement des sommes investies notamment via la branche finance du groupe qui leur promettait des plus-values records.

25 années de croissance

Fondée en 1996, la société cotée à Hong Kong en 2009, s'est diversifiée ces dernières années pour palier la croissance ralentie de l'immobilier: voitures électriques, football, assurances, boissons....

Les premières craintes des investisseurs ont surgi en septembre 2020. Une lettre de demande d'aide au gouvernement pour approuver un plan d'introduction en bourse détourné avait alors fuitée. Evergrande affirmait alors que cette lettre était fausse.

En juin dernier, Evergrande a reconnu ne plus savoir payer certains papiers commerciaux.

La croissance d'Evergrande a en effet été soutenue par des prêts. Outre les canaux bancaires et obligataires habituels, le promoteur a aussi bénéficié de marché bancaire parallèle (trusts, produits de gestion de patrimoine, billets de trésorerie...).

Depuis la mi-2020, il a procédé à des ventes d'actions, mis en bourse son activité de gestion immobilière et vendu des participations.

Mardi, cependant, elle a déclaré que ses plans de cession d'actifs et d'actions n'avaient pas progressé de manière significative.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés