La basilique et le couvent de Chèvremont convertis en complexe résidentiel

Le site, idéalement situé et chargé d'histoire, offre encore de possibles développements ultérieurs aux nouveaux propriétaires. ©Comptoir foncier hutois

Une association momentanée privée vient de finaliser le rachat du site religieux logé sur la colline de Chèvremont. L’ensemble, réparti sur deux hectares, sera reconverti en complexe résidentiel de standing. L'investissement global avoisine 14 millions.

Déserté par ses derniers occupants religieux (pères carmes) et inoccupé depuis quelque temps, la question du devenir du site classé de Chèvremont préoccupait légitimement l’asbl des Carmes déchaussés de Chèvremont. Mais aussi la commune de Chaudfontaine, peu désireuse de voir ce fleuron historique local exceptionnel, perché sur ses hauteurs depuis plus de 120 ans et haut lieu de pèlerinage depuis des millénaires, se dégrader faute d’entretien et victime d’exactions.

Depuis des années déjà, l’asbl qui chapeaute les murs du couvent et de la basilique de Chèvremont cherchait à leur donner une nouvelle affectation. Communauté religieuse? Association à caractère social? Projet privé? Toutes les voies, religieuses ou laïques, ont donc été sondées par le diocèse de Liège pour redonner vie à ce lieu chargé d'histoire avant même l’époque romaine.

Finalement, c’est l’offre lancée par une association momentanée de promoteurs immobiliers réunissant en SRL Inside Development (Carlos de Meester), Eckelmans Immobilier et l’entreprise générale de construction Socatra sous le nom de Colline de Chèvremont qui a été privilégiée. Et le contrat de revente a été signé mardi sur base d'un montant avoisinant le million d’euros.  

L’ensemble du site de deux hectares cédé comprend, outre la basilique, un couvent et un cloître. La chapelle des Anglais, dédiée aux sportifs, ne fait pas partie du projet. Elle sera totalement préservée et conservera sa destination votive. 

Future affectation des lieux désacralisés

70 appartements, tous différents, seront répartis sur l'ensemble du bâti reconverti. Ceux dans le choeur et les nefs de la basilique mériteront, avec vue panoramique, le détour. ©Altiplan Architects

Vu le soutien marqué par la commune de Chaudfontaine et par son bourgmestre, Daniel Bacquelaine (MR), la reconversion du site en complexe résidentiel offrant plusieurs dizaines d’appartements de standing à la vente est, selon Carlos de Meester (Inside Development), en bonne voie. Celle-ci a été confiée au bureau d’architectes Altiplan. "Elle prévoit la préservation des bâtiments emblématiques en pierre dans leur volumétrie actuelle en leur donnant de nouvelles affectations. Le logement y sera la fonction majeure, avec la création d’espaces partagés et modulables. Lors du chantier, nous miserons sur l’économie circulaire en prévoyant, dans la mesure du possible, une réutilisation des matériaux nobles démontés et en privilégiant le travail avec des entrepreneurs des environs", détaille Carlos de Meester, qui n’en est pas à son coup d’essai en matière de reconversion de bâti religieux désacralisé. Il vient d'ailleurs de boucler le rachat de l'église uccloise de la rue du Coq (parc de Wolvendael), qui accueillera d'ici peu elle aussi du logement.

"Les bâtiments emblématiques en pierre seront préservés dans leur volumétrie actuelle en leur donnant de nouvelles affectations."
Carlos de Meester
Inside Development

©Altiplan Architects

L’avant-projet et le programme élaborés à ce stade feront l’objet d’adaptations et d’améliorations dans les semaines à venir en vue d’une introduction d’une demande de permis dans le courant de l’année prochaine.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés