La marina carolo proche du port

©Eiffage / RGPA Architects

Eiffage Development, qui porte le projet avec les entreprises Duchêne, a revu sa copie. Mais il poursuit la conception de sa partie du nouveau quartier baptisé Left Side Business Park, résolument tournée vers la Sambre.

Le groupe Eiffage, à travers son bras de promotion immobilière, et la société de construction Duchêne (Modave), viennent de franchir une étape charnière pour mettre enfin sur les rails le développement des lots 5 et 6 du Left Side Business Park à Charleroi.

"Plusieurs scénarios de programmation sont maintenant à l’étude et devront faire l’objet d’une validation auprès des autorités administratives."
Christian Schillings
Directeur de projet Eiffage Dévelopment

Le 12 février dernier, les porteurs du projet avaient d’ailleurs convié toutes les parties prenantes - la Ville de Charleroi, le SPW, le Port autonome local, IGRETEC, Matriciel, Pirnay Engineering et RGPA (architectes) - lors d’un atelier organisé et animé par Bopro et LaVilleE+. Tout n’est pas encore couché sur papier officiel; mais le processus collaboratif entamé a, selon les développeurs, permis une avancée concrète dans le dossier cadrant le lot 6 (logements) du futur quartier urbain. "Grâce à ce séminaire, 10 objectifs de développement durable ont été revus et renforcés et trouveront une application concrète dans le projet à venir. Plusieurs scénarios de programmation sont maintenant à l’étude et devront faire l’objet d’une validation auprès des autorités administratives", explique Christian Schillings, le directeur du projet chez Eiffage.

La charrue "bureau" avant les bœufs "logement"

Revu et corrigé notamment à l’aune de la pandémie, le projet, qui répond désormais au nom alambiqué de "Ohr!zon reloaded 2021 les pieds dans l’eau", se veut plus durable à tout niveau et prétend donner envie d’habiter et de travailler autrement en centre-ville. Selon les concepteurs, les futurs bâtiments joueront le rôle de connecteurs urbains et de lieux de destination recréant du lien entre la Sambre et les habitants. "Cette partie du projet, dont la dynamique est liée au devenir des bâtiments existants, avance donc dans les pas de la partie bureau du quartier en reconversion, même si c’était l’inverse qui était initialement prévu. En effet, le permis pour le volet bureau (lot 5) a été délivré il y a presque un an déjà", ajoute Christian Schillings. La maîtrise foncière devrait être pleinement actée pour fin de ce mois avec les anciens propriétaires publics (Ville et Région) et plusieurs contacts commerciaux sont avancés pour une éventuelle prise en occupation par un acteur public régional.

L’ensemble "Ohr!zons" (lot 5&6) porté depuis 2017 déjà par Eiffage Development et à usage mixte de bureaux, de logements, et d’équipements collectifs, sera surplombé par une tour pentagonale de bureaux sur 23 niveaux (23.000 m² hors-sol et 10.000 m² en sous-sol). ©Eiffage / RGPA Architects

4
ans
C'est le retard pris par le dossier depuis son lancement. Un retard qui a permis d'adapter le projet aux derniers standards techniques et aux priorités pointées par la pandémie en matière de vie au bureau.

Eiffage Development se réjouit également de l’annonce du début des travaux ce 12 avril pour le lifting de l’esplanade de la gare dans le cadre du réaménagement des rives droites de la Sambre. Le montant total de l’investissement avoisine 25 millions d’euros et fera la part belle à la mobilité douce et partagée.

Selon les concepteurs toujours, même si les demandes de permis pour les logements ont pris un sacré retard – évalué à 4 ans –, le nouveau visage du quartier du Left Side Business Park est désormais en route, les projets étant soit réalisés (nouveaux bureaux FGTB), soit en phase de développement avancé avec des permis introduits (Van der Valk, volet bureaux Ohr!zons, Halte Nautique, etc.).

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés