La nouvelle équipe d'Immobel s'attend à souffler le chaud et le froid

©Globalview

La société immobilière réglementée s'attend à des résultats 2015 moins bons qu'espérés et prévient que 2016 sera une année de transition.

Le Conseil d’administration d’Immobel , qui s’est réuni ce 10 décembre, prévient que l'année 2015 ne sera pas aussi bonne qu'escompté. L’absence de location des projets Black Pearl (11.000 m2 de bureaux à Bruxelles) et RAC 2 (9.500 m2 de bureaux à Bruxelles), et, en conséquence l’absence de vente de ces projets impactera négativement les comptes de la société immobilière. De plus, Immobel doit composer avec de faibles résultats pour le développement résidentiel en Belgique estimés à 3,3 millions d'euros (marge brute).

Des résultats 2015 proches de l’équilibre

L’ensemble de ces éléments aura un impact négatif sur le résultat au 31 décembre 2015 et ce malgré des bénéfices importants actés sur le projet Gateway (36.000 m2 de bureaux à Zaventem), loué à Deloitte pour un bail d’une durée de 18 ans et vendu à Befimmo au prix de plus de 140 millions d'euros. Ce projet sera livré fin 2016. En conséquence les résultats 2015 devraient être proches de l’équilibre.

En ce qui concerne les années à venir, Immobel précise que l’année 2016 devrait encore être une année de transition. La direction remaniée de la société immobilière prévoit après une analyse approfondie du portefeuille, que les faibles résultats pour 2016 pourraient être positivement influencés par la location, puis la vente du projet Black Pearl ainsi qu'un certain nombre de locations importantes pour le projet RAC 2 et sa vente ensuite.

Par ailleurs, les ventes des projets WestSide et Okraglak, qui sont à des stades avancés de négociations, devraient se finaliser au premier semestre 2016 et améliorer substantiellement le cashflow de la société et ainsi sa capacité d’investissement. L’objectif prioritaire de la nouvelle équipe est de redynamiser et repenser l’évolution des différents projets, notamment en revoyant drastiquement la stratégie de commercialisation des projets résidentiels. Les ventes prévues vont libérer des fonds qui seront investis dans des projets qui correspondront, en termes de taille et de profitabilité, à la stratégie du nouveau management, afin de mieux répondre aux demandes du marché.

Enfin, le Conseil d’administration précise que des résultats nettement meilleurs sont attendus à partir de 2017, notamment grâce à la livraison et à la vente du projet Cedet (22.000 m2 de bureaux à Varsovie), ainsi que d’autres projets en portefeuille situés en Pologne.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés