La SIR Aedifica se déleste de ses hôtels

Aedifica a finalisé la vente de son portefeuille hôtelier en Belgique. ©Aedifica

L'acheteur du portefeuille hôtelier d'Aedifica en Belgique est Atream, un investisseur spécialisé dans le domaine.

Au  terme d’un audit de due diligence, Aedifica a finalisé la vente de son portefeuille hôtelier en Belgique, jugé non stratégique et pour lequel un programme de désinvestissement avait été lancé. L’acheteur est Atream, un investisseur spécialisé dans le secteur immobilier hôtelier.

Le prix de vente exact du portefeuille sera donc "en ligne avec la juste valeur des immeubles en portefeuille à cette date".
Stefaan Gielens
CEO d’Aedifica

Le portefeuille concerné inclut six hôtels en exploitation par deux enseignes professionnelles (dont Martin’s Hotels) via des contrats locatifs commerciaux long terme. Les actifs sont situés à Bruges, Leuven, Genk, Tongres et Lanaken. Parmi ceux-ci, on citera notamment le Martin’s Klooster (Leuven, 103 chambres), l’hôtel Carbon (Genk), nommé parmi les 50 meilleurs nouveaux hôtels du monde par le magazine Forbes Traveler, et l’hôtel Eburon (Tongres), un ancien couvent reconverti en 4 étoiles.

La transaction aujourd’hui actée par compromis sera finalisée avant clôture de l’exercice en cours, soit avant le 30 juin prochain. Le prix de vente exact du portefeuille sera donc "en ligne avec la juste valeur des immeubles en portefeuille à cette date", indique Stefaan Gielens, le CEO d’Aedifica, qui ajoute qu’à ce moment, Aedifica sera enfin un investisseur  "pure play" en immobilier de santé à échelle européenne, avec des liquidités retrouvées pour encore faire gonfler son portefeuille sur ce segment de niche.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n