Le gouvernement offre un nouvel aéroport à la Défense

Les nouveaux gros porteurs Airbus A440M de la Défense exigent des infrastructures dignes de leur maintenance. ©Photo News

Les grandes manœuvres ont commencé à l’aéroport militaire de Melsbroek. Un premier contrat public-privé vise à offrir aux nouveaux avions de transport un hangar adapté. Mais plus largement, la rénovation de toutes les installations connexes est programmée.

Le ministère belge de la Défense a lancé l’an dernier un appel d'offres DBFM (Design, Build, Finance, Maintain) pour un hangar de maintenance situé à Melsbroek, dans la zone militaire de l’aéroport de Zaventem (BruMil). Celui-ci devra accueillir dès l’été prochain 3 avions gros porteurs, des Airbus A400M, censés progressivement remplacer les vieux et fidèles C-130 Hercules. 

Il y a quelques mois déjà, l'entreprise Democo (Hasselt), qui a remporté ce marché et entamé la construction en mars dernier, a revendu la société qui chapeaute le contrat DBFM à AG Real Estate, agissant pour AG Insurance. La livraison de l’ensemble est prévue pour juin 2021. Pour AG Insurance, ce type d’investissement PPP fait sens puisqu’il lui assure un rendement long terme indexé et sûr de 28 ans (au moins), auprès d’un occupant public. 

Le nouveau hangar actuellement en construction sera le plus grand jamais érigé pour la Défense belge. ©Democo/AGRE

Ce projet, d'une surface de 13.621 m², sera le plus grand jamais érigé pour la Défense belge, avec une toiture d'environ 185 mètres de long sur 75 mètres de large - soit la superficie de deux terrains de football - et une hauteur de 30 mètres. S'y ajoutent 7.700 m² de bureaux, une zone logistique, des zones de stockage et des ateliers. 

135
millions d'euros
C'est le montant annoncé en août dernier par le ministre de la Défense pour le contrat cadrant la construction des nouveaux hangars et de leurs annexes.

Rénovation complète phasée de l’aéroport militaire

Plus globalement, le gouvernement a donné il y a quelques jours son feu vert à une rénovation globale de l'aéroport militaire de Melsbroek. Celui-ci se verra doté de nouvelles installations, dont un terminal pour les passagers et le fret, qui viendront compléter le vaste hangar destiné à accueillir les Airbus A400M en construction et le futur simulateur de vol

Ce vaste chantier doit remodeler l'aéroport militaire pour l'adapter "à recevoir tous les appareils", y compris huit A400M Atlas commandés et les avions de transport et ravitailleurs A330 (Multi-Role Tanker Transport), dans le cadre d'un programme multinational auquel participe désormais la Belgique. Les hangars existants, construits pas l'entreprise Herpain, datent en effet des années 1950; ils sont en mauvais état et trop petits pour accueillir la nouvelle flotte

"L'aéroport militaire deviendra un lieu de travail moderne avec toutes les installations et le confort nécessaires qui répondra aux normes techniques et écologiques."
La Défense

Cette reconversion complète se fera, elle aussi, via un contrat DBM (Conception, Construction et Maintenance). Celle-ci intégrera notamment une plateforme d'aéronef pourvue de l'espace indispensable pour toute opération nécessaire autour et à bord des appareils, un bâtiment administratif pour les services de l'aéroport militaire, un terminal passager et cargo, l'intégration des installations de restauration pour le personnel ainsi que la modernisation et l'adaptation du réseau d'égouttage. "Grâce à la reconversion et à la rénovation des installations de BruMil, l'aéroport militaire deviendra un lieu de travail moderne avec toutes les installations et le confort nécessaires qui répondra aux normes techniques et écologiques. Les travaux seront réalisés par phases pour garantir le fonctionnement continu et la sécurité de l'aéroport", souligne la Défense.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés