Le loyer des bureaux bien placés à Bruxelles augmentent

Le Regent Park à Bruxelles a attiré Facebook qui a signé pour 900 m² à 300 euros/m². ©rv

Les loyers des meilleurs immeubles de bureaux bruxellois ont atteint 300 euros par m² et par an.

Il était temps: les "prime rents" des bureaux sont enfin en hausse dans la plupart des quartiers de Bruxelles. Selon le jargon de l’immobilier professionnel, les "prime rents" sont les loyers de référence pour les meilleurs immeubles dans les meilleurs emplacements dans un quartier donné: ils ne concernent pas tous les immeubles mis sur le marché. Mais la tendance montre que les occupants sont prêts à hausser le prix pour être logés dans les meilleurs immeubles du marché.

"Plusieurs transactions à des loyers de 5 à 10% supérieurs aux références actuelles sont en cours de négociation. Et cette hausse est logique."
Pierre-Paul Verelst
Head of Research chez JLL

On le sentait venir ces derniers mois, notamment grâce à l’acharnement d’un promoteur atypique dont le projet bruxellois remarquable, si à l’angle de la rue de la Loi et du boulevard du Régent, le Regent Park, est resté affiché à plus de 300 euros le m² par an durant un an avant de séduire un premier occupant de marque, qui devrait en attirer d’autres: Facebook. Le cas de Facebook qui a loué près de 900 m² à un loyer de plus de 300 euros/m²/an, n’est, pour les propriétaires de bureaux et autres SIR spécialisées, heureusement plus isolé.

"Plusieurs transactions à des loyers de 5 à 10% supérieurs aux références actuelles sont en cours de négociation. Et cette hausse est logique", estime Pierre-Paul Verelst, Head of Research chez JLL. "La demande pour les espaces de bureaux à Bruxelles reste constante et elle se porte majoritairement - si pas exclusivement - sur des immeubles récents et de bonne qualité. Comme les livraisons spéculatives restent très limitées, une augmentation des valeurs locatives était inévitable."

Les nouveaux loyers par quartier

Selon JLL, il faut désormais s’acquitter de:

• 300 euros/m²/an dans le quartier Européen, soit une hausse de 9% par rapport aux références précédentes.
• 245 euros/m²/an au Pentagone (+4%)
• 215 euros/m²/an au Nord (+10%)
• 245 euros/m²/an dans le quartier Louise (+4%).

Sur la zone de l’aéroport, grâce à de nouveaux développement récemment mis sur le marché par Codic et Immobel, les prime rents ont très localement dépassé la barre des 200 euros/m²/an. Dans le Décentralisé et en Périphérie, par contre, les loyers restent calés, respectivement à 190 euros et 165 euros/m²/an.

Erik Verbruggen, Head of Office Agency chez JLL, tempère toutefois cette embellie: "Il faut rester prudent. Même si les locataires sont prêts à payer un loyer plus élevé pour les immeubles "prime", les propriétaires de ces immeubles doivent être créatifs pour motiver les occupants à ne pas renégocier dans leur immeuble actuel."

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés