Le recours au chômage temporaire dans la construction fait débat

De nombreux chantiers sont à l'arrêt depuis l'annonce des mesures de confinement visant à lutter contre la propagation du coronavirus.

Certains patrons du secteur immobilier (promoteurs et développeurs) plaident pour une reprise partielle des activités. La grande majorité des entreprises de construction affirme que c'est actuellement impossible.

La semaine dernière, après l’annonce des mesures de confinement, la plupart des grandes entreprises de construction ont débrayé comme un seul homme. Dans la foulée, leurs représentants ont directement revendiqué le statut de force majeure pour tous les ouvriers du secteur.

Mais selon les donneurs d'ordre qui se retrouvent aujourd’hui avec des chantiers à l’arrêt, c’était aller un peu vite en besogne. Ils ont envoyé à la Confédération Construction, par l’intermédiaire de l’Upsi qui représente leurs intérêts, une lettre sucrée salée qui rappelle aux entreprises fermées leurs obligations légales. Le ministre-président flamand Jan Jambon a d'ailleurs apporté de l’eau au moulin de l’Upsi mercredi soir.

Dos-à-dos et pourtant si proches

Parmi les grands développeurs et lotisseurs du pays lésés par cet arrêt brutal, on trouve notamment Gaëtan Hannecart, le patron de Matexi. Il prend fait et cause pour la reprise – partielle et dans le strict respect des consignes de sécurité – d’un maximum de chantiers aujourd’hui stoppés net. Il en va selon lui de la responsabilité et du devoir de chacun.

Si proche de lui dans les termes, mais opposé dans les priorités, Louis Amory, le patron de la société de construction Maisons Blavier, rétorque que la solidarité doit rester le maître-mot aujourd’hui. "Ce n’est ni à l’employeur ni à l’employé de dire si l’eau est suffisamment tiède pour y replonger la main. C’est au Fédéral, qui doit arbitrer les priorités en fonction de l’évolution de l’épidémie, édicter, le moment venu, les travaux qui peuvent reprendre et ceux qui restent dangereux".

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés