Les bureaux ucclois d'AstraZeneca convertis en résidences

Le futur quartier résidentiel densifié de 250 appartements sera traversé par un parc ouvert relié à la forêt voisine. ©Bogdan&VanBroeck + Polo Architects

Les anciens bureaux d’AstraZeneca et de Therabel feront place à un quartier résidentiel. Le masterplan est piloté par le bureau de l’ex-bouwmeester Leo Van Broeck.

Situés à proximité de la gare de Calevoet, un quartier en pleine reconversion, les anciens bureaux de Therabel et d’AstraZeneca céderont bientôt la place à un nouveau quartier résidentiel arboré.

Pour la réalisation de ce projet, les promoteurs immobiliers Cores, Life et Miix ont réalisé un masterplan proposant un projet immobilier mixte composé de 250 appartements, penthouses et d’autres fonctions comme une crèche et des surfaces destinées aux professions libérales.

250
logements
Le plan masse dégressif de l'ensemble du bâti permet une densification et une diversité des logements proposés, avec des services en rez d'immeubles par endroit.

Les bureaux d'architectes Bogdan & Van Broeck et Polo Architects sont en charge de la conception de ce futur quartier densifié, dont l’accès aux voitures sera limité. Le masterplan a été dessiné par Bogdan & Van Broeck et c’est Polo Architects qui a dessiné les bâtiments. Le bureau d’études paysager Omgeving complète l'ensemble, côté jardins.

La campagne en ville ou l’inverse

Pour densifier le site, les architectes de Bogdan & Van Broeck ont prévu une dégressivité de la hauteur des immeubles résidentiels pour lier le futur quartier aux bâtiments des parcelles adjacentes. "Grâce à cette transition, une mixité importante d’appartements pourra être proposée", promet Leo Van Broeck, CEO de Bogdan & Van Broeck et ancien maître architecte flamand.

L’ensemble du site concerné se trouve à distance de marche du centre d’Uccle et à un jet de pierre de la gare de Calevoet, qui permet un accès en train au centre de Bruxelles en 10 minutes.

70%
En densifiant les espaces bâtis, les architectes ont privilégié les espaces verts sur le site réhabilité. Ils occuperont 70% de la parcelle concernée.

"Pour le redéveloppement de ces deux immeubles de bureaux, nous avons privilégié une approche globale et collective. Avec la promesse d’assurer une continuité dans la structuration du paysage existant en ouvrant les frontières physiques du terrain pour permettre à 70% de la surface du terrain d’être aménagée en espaces verts", explique Pieterjan Van Loock, de Cores Development.

Le site, où les surfaces végétalisées seront triplées, restera accessible au public et aménagé comme zone forestière adjacente à la forêt Keyenbempt, qui se trouve à l’arrière. Le sentier historique visible sur la carte Ferraris de 1776 sera réhabilité et assurera la transition de la ville à la nature.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés