Les gros projets émergent enfin avenue Louise, décidément en plein lifting

©A2RC Architects

Le Louise 104-106 va changer de peau. Idem pour la Louise Tower, qui surplombe l’avenue à hauteur du n°149. Les deux dossiers sont à l’enquête publique.

Tout au bout de l'avenue Louise, côté Cambre, un projet de démolition partielle et reconstruction qui se verra et qu’on peut qualifier de nécessaire - tant l’immeuble actuel a mal vieilli - sort enfin du bois (fermé). Et c'est le nouveau propriétaire, le gestionnaire allemand de fonds immobiliers Union Investment, qui a mis fin août le dossier à l’enquête publique.

Le projet Precedent, porté au bout de l'avenue par Union Investment. ©Orens & Van Grimbergen Architects

Le futur ensemble mixte (bureaux et commerces) situé à hauteur du 104-106, à l'angle avec la rue du Président et celle de la Longue Haie, prévoit une rehausse de l’ensemble de trois niveaux (ossature bois) ainsi qu’un triplement de la surface commerciale en pied d’immeuble. Ce projet compliqué est dessiné par les architectes du bureau Orens & Van Grimbergen.

En tout, l'ensemble, revu et augmenté, offrira, si la copie est reçue favorablement au terme de l’enquête publique qui se clôture le 17 septembre, 4 niveaux de parking en sous-sol et 10 niveaux hors sol, rez compris. La Commission de concertation cadrant la demande de permis d’urbanisme, réceptionnée juste avant le confinement, est programmée pour le 30 septembre prochain.

L'îlot bâti concerné, imposant à l'échelle du quartier, se trouve sur le territoire de la commune d’Ixelles, très rétive pour l’instant face à tout chantier de démolition, même partielle. Mais c’est l’administration régionale (urban.brussels) qui est dans ce cas l’autorité délivrante, vu la superficie d’ensemble.

La Louise Tower, c’est enfin parti!

L'ex-tour Generali, rebaptisée Louise Tower, retoquée par A2RC Architects. ©A2RC Architects

Non loin de là, entre les rues Defacqz et Paul-Emile Janson, c’est le projet de rénovation-reconstruction le plus imposant du moment dans l'artère qui est enfin soumis à enquête publique lui aussi. L’ex-tour Generali (41.000 m2), rebaptisée Louise Tower depuis que son ancien occupant a cédé ses murs, va être entièrement rhabillée de pied en cap par son nouveau propriétaire, Patrizia. L'opération, initiée par Generali bien avant que la société d'assurance italienne ne soit avalée début 2019 par le groupe Athora Holding, a été lancée avec l’intervention d’un architecte (A2RC), qui ronge son frein depuis 5 ans en espérant désespérément que le chantier débute enfin.

22
septembre
C'est la date à laquelle on devrait enfin savoir si le projet passe la rampe.

La Commission de concertation faisant la synthèse de l’enquête publique en cours, reportée et qui se clôture le 1er octobre, a été programmée le 14 octobre. Vu l’ampleur du chantier, même superficiel (façade), c’est une fois encore la Région qui est l’autorité délivrante et non la commune d’Ixelles, sur le territoire de laquelle se trouve également la tour.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés