Les quatre valeurs immobilières préférées d'ING

©AFP

Les analystes d'ING ont sélectionné quatre actions "immo" dans le Benelux. Parmi celles-ci, on trouve trois SIR belges. Découvrez-les.

On parle beaucoup des biotechs ces derniers temps mais à l’autre extrême de la jauge qui mesure le risque/bénéfice d’un investissement en Bourse, on trouve les sociétés immobilières parmi lesquelles les SIR se taillent la part du lion.

Le choix est aussi vaste que pour les biotechs. La Bourse de Bruxelles compte, en effet, une bonne douzaine de SIR (sociétés immobilières réglementées) actives dans des segments différents comme les bureaux, le résidentiel, la logistique, le commerce, les soins de santé et même les kots pour étudiants.

Contexte faiblard

Comment choisir parmi cet éventail et miser sur le bon cheval? Jaap Kuin et Pieter Runneboom d’ING ont passé le secteur au peigne fin et ont sélectionné quatre valeurs qui, d’après eux, sont les plus prometteuses au niveau du Benelux.

Un petit mot sur le contexte général avant de dévoiler les noms. Pour les analystes, le contexte économique général va rester faiblard avec une croissance économique et une confiance des consommateurs en repli associées avec une inflation et des taux bas. "Ce climat va favoriser les mêmes sociétés que lors des deux années précédentes. Celles qui disposent de modèles de gestion axés sur une forte croissance externe (en logistique et dans les soins de santé) seront encore capables de générer une forte croissance du bénéfice par action".

Pour eux, le segment du "retail" (commerce) va rester sous pression en raison de l’offre excessive et risque, en plus, de subir des effets cycliques. A cause d’une offre insuffisante, cette fois, le résidentiel reste un pari sûr tandis que les bureaux sont influencés par l’offre et la demande locales qui semblent particulièrement favorables pour Amsterdam.

Et les vainqueurs sont...

Le choix des analystes s’est donc porté sur Aedifica (soins de santé), NSI (bureaux), WDP (logistique) et Xior (kots étudiants).

Ils ont même relevé leur recommandation et leur objectif de cours sur Aedifica qui passent respectivement à "acheter" et à 90 euros (contre 80 euros avant). "Lorsque nous prenons en compte l’acquisition de 450 millions de livres de maisons de repos au Royaume-Uni, la cession pour plus de 100 millions d’euros du business des appartements et une augmentation de capital de 300 millions d’euros nous arrivons à une croissance annuelle moyenne du bénéfice par action de 16% de juin 2018 à juin 2021" ont-ils calculé.

Les évolutions de Xior, WDP et Aedifica comparées entre elles et au Bel 20. ©L'Echo

Pour WDP, qui a annoncé ce matin un nouveau plan de croissance à cinq ans, ils restent à "conserver" mais ils ont majoré leur "target" qui s’élève désormais à 120 euros contre 105 euros auparavant.

Rien ne change, par contre, pour la valeur néerlandaise NSI active dans les bureaux avec un conseil d’achat et un objectif de 42 euros.

Enfin, pour la SIR Xior en raison d’un return de plus de 20% constaté depuis leur recommandation d’achat en avril 2018, les analystes passent à "conserver" mais visent désormais 41 euros contre 40 euros auparavant.

Notons encore qu’ils ont également revu à la baisse leur avis sur Retail Estates et sur Eurocommercial Properties à " conserver " et sur Wereldhave qu’ils conseillent désormais de vendre.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect