Matexi redonnera vie au site du charbonnage du Hasard à Cheratte

©SPI

Deux des trois offrants étaient appelés à défendre leur projet devant jury ce vendredi pour décrocher le contrat de rachat d’un foncier de 4 hectares bordant le charbonnage désaffecté du Hasard à Cheratte. C’est Matexi qui emporte la mise et y développera un nouveau quartier périurbain d’ici 2023.

Le dernier lundi de septembre à midi était la date ultime fixée par la commune de Visé et l’intercommunale liégeoise SPI pour la remise des offres de rachat de l’ancien charbonnage du Hasard, à Cheratte. Trois candidats s’étaient manifestés, à l’échéance de la procédure lancée au printemps dernier auprès du directeur général de l’administration communale visétoise: le groupe de promotion immobilière Matexi, déjà très actif sur l’agglomération liégeoise, notamment sur le site de l’ancien fort de la Charteuse ou à Rocourt, l’entreprise verviétoise GreenConstruct et la société Serbi (Groupe Gehlen), qui a acquis récemment le terrain de l’ex-Cuivre et Zinc à Grivegnée.

Malgré le prix plancher fixé à 1,4 million d’euros pour l’assise foncière globale de 4,1 hectares de terrains dépollués abritant notamment l’ex-charbonnage du Hasard et la complexité du programme balisé par les partenaires publics locaux, ces derniers ont donc trouvé preneurs potentiels.

Défense orale

Les candidats à l’achat – deux sur les trois, un dossier remis n’ayant pas été validé - étaient appelés à défendre oralement leurs projets ce vendredi 8 novembre, date fixée par le jury d’experts pour attribuer le marché au dossier jugé le meilleur. Et justement, on vient d’apprendre de source sûre que c’est le projet de Matexi qui a finalement été retenu.

Pour rappel, le foncier concerné est inscrit au périmètre de rénovation urbaine (SAR) et a été dépollué avant sa mise sur le marché. Il est stratégiquement localisé, à l’embranchement des autoroutes E25 et E40, juste à côté de la Cité Jardin, de la darse et d’une salle omnisports. Pour fédérer les riverains du site, les vendeurs publics avaient promis de valider un projet offrant des retombées positives sur le quartier existant, en permettant l’accueil de nouveaux habitants, de visiteurs ou d’usagers du site depuis l’extérieur du village.

La Ville de Visé, venderesse d’une assise foncière de quelque 29.000 m², s’en est réservé 10% pour développer un projet urbain complémentaire des projets privés retenus ce vendredi. Celui-ci sera relié par une passerelle à la propriété limitrophe appartenant à l’intercommunale SPI, sur laquelle se situent les bâtiments classés (visibles au centre et à droite dans l’image, avec la passerelle).

Demandez le programme

Aux premières nouvelles, tous les membres du jury - Fonctionnaire délégué, patrimoine wallon, commune de Visé et SPI - étaient unanimes pour désigner le lauréat et le projet signé par les bureaux d’architectures Altiplan, B.A.G. & Menzel accompagnés d’Artesia, Radiance et Communa, avec une mention toute particulière pour la gestion des abords du site patrimonial, bien mis en valeur.

Dans le programme porté par Matexi, on trouve 80 maisons (10 typologies différentes) et 32 appartements (1 chambre, 2 et 3 chambres), des activités horeca, un espace de coworking et du commerce. Tout cela réuni autour d'un élément structurant: la place centrale créant le lien avec le côté patrimonial et la tour Malakov, connu de tous les Liégeois... d'un certain âge.

Au-delà de cet épicentre de quartier nouveau, on trouvera aussi des venelles cyclopiétonnes, des espaces verts partagés, de l’habitat en phase avec la cité jardin et intégré dans le bâti historique existant reconverti. Un merlon vert avec plantations sera aussi créé entre la ligne de chemin de fer, l’arrêt de gare et le nouveau quartier. Au total, le site offrira au final plus de 22.000m² d’espaces verts sur les 4 hectares disponibles.

©Matexi

 


Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n