Nouveau siège de la VRT: le conseil d'administration débranche la prise

Coup dur pour les bureaux Robbrecht et Daem. Qui pourraient ne pas en rester là et aller en justice. ©BELGA

Après des mois de tergiversations et de torpillage politique en sous-main, la VRT met officiellement fin à son contrat de collaboration avec l’association momentanée d’architectes et d’ingénieurs en charge de la conception de son nouveau siège à Reyers. L’éventualité d’une délocalisation en Flandre refait surface.

Officiellement, la fin de la collaboration avec l'association temporaire d'architectes et d'ingénieurs pour le nouveau siège de la VRT émane d’une proposition de la direction de la chaîne TV publique flamande, décision entérinée par son Conseil d'administration et motivée par un dépassement de budget incontrôlable. "Nous avons perdu confiance dans le fait que le projet de construction puisse être réalisé dans les limites du budget sur base du cahier des charges initialement convenu. Ce budget est basé sur l'autofinancement par la vente du terrain et par le gain d'efficacité généré par la construction d'un bâtiment plus petit et plus efficace. Un nouveau design devra être choisi pour respecter les accords passés avec le gouvernement flamand", motive-t-on du côté du maître d’ouvrage public.

Même si elle couvait depuis des mois, la nouvelle, actée ce lundi, est un très mauvais signal pour l'association temporaire Robbrecht & Daem / Dierendonckblancke architects / Groupe Arup UK et VK Engineering, mandatée par la VRT pour concevoir son nouveau QG. L’association momentanée incriminée n’a pas encore réagi à la rupture de contrat de sa cliente.

De son côté, celle-ci prépare déjà le lancement d’un nouvel appel à marché public. A ce stade, la VRT ne précise pas le timing, mais se veut rassurante. "Dans le processus actuel, des connaissances et des idées ont été développées sur la manière dont nous travaillerons à l'avenir. Nous avons donc une base solide pour repenser une nouvelle infrastructure dans les limites budgétaires imposées par la tutelle régionale", indique-t-on à Reyers.

Du côté de la RTBF, qui planche aussi sur son futur siège, on se veut rassurant: cette décision de la VRT n'aura "aucun impact pour la RTBF car ce sont deux projets distincts", affirme sa porte-parole. La RTBF attend ce mois-ci les permis d'urbanisme et d'environnement pour démarrer les travaux début 2020.

Plus de 200 millions d’euros

La VRT avait budgétisé le chantier de construction du nouveau QG à 122 millions d'euros, mais aucune des offres reçues lors du précédent appel d’offres n'était inférieure à 186 millions d'euros. En cause: l’aménagement des voiries autour du bâtiment actuel de la VRT et les coûts de construction pratiqués à Bruxelles.

Les concepteurs avaient déjà indiqué devoir ajuster les plans, à condition de percevoir une commission pour ces travaux de dessin supplémentaires, en insistant au passage sur leur liberté artistique et le fait qu’on ne peut juste "couper dans un projet initial".

Or, du côté du maître d’ouvrage, on est coincé entre marteau politique et enclume budgétaire et on estime que les architectes doivent assumer les surcoûts de la nouvelle conception.

©VRT

Dépassement de délai

Il existe également un différend sur la durée des travaux de construction. Selon les architectes, la plupart des bâtiments seront prêts à être utilisés endéans 35 mois. Or, les experts désignés pas la VRT tablent sur 45 mois. Si une marge d’erreur raisonnable existe toujours sur la durée d'un projet de construction de cette ampleur, le maître d’ouvrage refuse le principe de payer les concepteurs si le bâtiment n’est pas prêt dans les temps impartis. Pour chaque mois de prolongation du projet, les concepteurs exigeaient d’ailleurs un surplus de frais de suivi de 110.000 euros; clause que la direction de la VRT a refusé de signer: "Nous pourrions tout aussi bien remettre un chèque en blanc aux architectes. Si nous sommes d'accord avec cette clause, il n'y aura vraiment plus aucune motivation pour terminer le projet à temps”, a-t-elle motivé il y a quelques jours.

Reyers ou Malines?

En attendant, le compte à rebours continue... Le bâtiment devait initialement être terminé en 2021, avant celui de la RTBF voisine. Puis la date-butoir, plus réaliste, de 2024 a été fixée, notamment après un imbroglio politique piloté par la N-VA, qui souhaitait alors déplacer le siège de la VRT vers Malines. Aujourd’hui, même l’échéance de 2024 semble hypothéquée, quand bien même, au final, association momentanée de concepteurs actuelle et maître d’ouvrage parviendraient, au terme de leur bras de fer actuel, à un compromis.

S'ils ne réussissent pas, malgré l’annonce faite aujourd’hui d’un nouvel appel à marché sur le site de Reyers, on risque bien de repartir d’une feuille blanche. Et d’ouvrir à nouveau la boîte de Pandore noire et jaune chère à la NVA: il n’est plus irréaliste de penser que la question d’une délocalisation du QG de la VRT vers la Flandre revienne rapidement sur la table du gouvernement flamand.

Poursuites judiciaires?

Le nouveau ministre des Médias, Benjamin Dalle (CD&V), a également réagi et regrette que la construction soit retardée. "Beaucoup de travail a été fait ces dernières années pour réaliser le nouveau bâtiment de la VRT. Il est donc regrettable qu’une partie du travail soit perdue", a déclaré Dalle. Cependant, le ministre dit aussi comprendre la décision: "Le nouveau bâtiment doit être réalisé dans un cadre budgétaire clair. La VRT indique que cela est devenu impossible avec le bureau d'architecture actuel. Je suis convaincu que nous allons maintenant prendre les mesures nécessaires pour trouver une solution aussi rapidement que possible et pour réaliser un nouveau bâtiment Reyers à Bruxelles, dans les limites du budget."

Robbrecht & Daem, qui pilote l’association momentanée de conception, ne souhaite pas réagir pour le moment. Mais il y a de fortes chances que la rupture unilatérale de la VRT entraîne des poursuites judiciaires qui viennent encore compliquer le timing du projet.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés