Quand le bâtiment neuf va, Matexi va

Gaetan Hannecart, le CEO de Matexi, au sommet de l'immeuble Leopold Views à Evere. ©Dieter Telemans

Le développeur immobilier Matexi boucle l’année 2019 sur un chiffre d’affaires record de près d’un demi-milliard d’euros, en hausse de 20% sur un an.

Matexi vient tout juste de clôturer ses chiffres 2019… et s’empresse de les publier, car ils sont excellents. Jamais, d’ailleurs, le développeur de quartiers belges n’a affiché de tels résultats: son chiffre d'affaires culmine à 486 millions d’euros, soit 80 millions de plus qu’en 2018 (+20% sur un an); et plus du double qu’il y a cinq ans, puisqu’il n’atteignait alors "que" 229 millions d’euros en 2014.

Côté production – puisqu’il s’agit bien de construction et de vente de logements neufs –, les équipes du développeur ont délivré 1.423 unités d’habitation, dont 697 maisons et 726 appartements. Elles ont également vendu 164 parcelles de terrains constructibles, ce qui était d’ailleurs le premier métier de la société flamande.

Les investissements consentis ces dernières années, tant dans nos projets immobiliers que dans l’évolution de l’entreprise, portent leurs fruits
Philip Goris
Responsable financier du groupe Matexi

Extension internationale des activités

Les résultats en quelques chiffres

486 millions euros: chiffre d’affaires 2019

+20%: progression sur un an

697 maisons + 726 appartements livrés l’an dernier

1,1 million de m²: reconversions urbaines déjà réalisées 

 

Si le gros de ce chiffre d’affaires concerne le marché belge, la société de promotion immobilière a également étendu ses activités au Luxembourg et en Pologne. En Pologne, Matexi a lancé avec succès la vente de son tout premier projet dans la ville de Cracovie: Apartamenty Rogalskiego (34 appartements). Et à Varsovie, l’entreprise a finalisé le projet Czluchowska (70 appartements).

Pour Gaëtan Hannecart, le patron emblématique de Matexi, ces résultats confortent des choix stratégiques (im)posés en interne il y a trois ans. Ils ont parfois déplu à certains responsables locaux, qui ont alors pris – ou dû prendre – la porte. "Les investissements consentis ces dernières années, tant dans nos projets immobiliers que dans l’évolution de l’entreprise, portent leurs fruits", constate pour sa part Philip Goris, le responsable financier du groupe.

Nous avons transformé plus d’un million de m² de friches industrielles en des quartiers multifonctionnels et vivants. Cela représente plus de 110 hectares urbains, soit l’équivalent de plus de 220 terrains de football.
Gaëtan Hannecart
CEO de Matexi

Plus d'un million de m² de friches reconverties en quartiers

Progressivement, la société a réorienté son expertise – réserves foncières et stratégie durable obligent – sur la reconversion de quartiers existants et obsolètes plutôt que sur la création de nouveaux. "Depuis notre transition vers le développement de projets dans les centres-villes initié il y a plus de 20 ans déjà, nous avons transformé plus d’un million de m² de friches industrielles en des quartiers multifonctionnels et vivants. Cela représente plus de 110 hectares urbains, soit l’équivalent de plus de 220 terrains de football", précise Gaëtan Hannecart.

Tout récemment, Matexi s’est également adjugé deux grands projets à Liège: le Charbonnage du Hasard et le volet résidentiel du projet Paradis Express.

Matexi multiplie également ces derniers temps les projets novateurs en termes d’économie d’énergie, avec récupération de chaleur ou réseaux chauffage urbain. À titre exemplatif, on citera ceux de la caserne Léopold à Gand (82 appartements, 10 maisons, un hôtel, des bureaux et une crèche) ou du site 4Fonteinen à Vilvorde (1.023 appartements, 176 maisons, une école, 25.000 m² de commerces et 8.400 m² de bureaux); sans oublier l’Antwerp Tower ou le Quartier Bleu à Hasselt, dont le volet commercial ouvrira ses portes au printemps.

Tout récemment, Matexi s’est également adjugé deux grands projets à Liège: le Charbonnage du Hasard (80 maisons, 32 appartements, des commerces et des bureaux) et le volet résidentiel du projet Paradis Express, face à la gare TGV des Guillemins (115 appartements et 2.000 m² d’activités diverses).

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n