Résultats annuels en roue libre pour HomeInvest, mais portefeuille à étoffer

HomeInvest a fait en novembre dernier ses premiers pas au sein du marché résidentiel anversois avec l’acquisition de ce projet de développement résidentiel. ©Salim Nesba

HomeInvest continue à afficher des résultats qui rassurent les porteurs d’actions. Mais sur le versant industriel, le portefeuille croit encore trop lentement, comparativement à d’autres acteurs belges sur le même segment.

Sur le versant financier, la note positive globale – malgré la marge d’exploitation en baisse - est l’augmentation du résultat distribuable par action de HomeInvest  , qui dépasse cette année la barre des 5 euros, et la croissance du dividende, en hausse pour la 20e fois consécutive. Lors de l’assemblée générale ordinaire du 5 mai prochain, le conseil d’administration proposera de distribuer, pour l’ensemble de l’exercice 2019, un dividende brut de 4,85 euros par action.

Mais on peut regretter le fait que, au terme de 20 ans d’existence, la SIR belge HomeInvest ne dispose toujours que d’un portefeuille immobilier évalué à 630 millions d’euros et réparti sur 53 actifs.

Même si le portefeuille détenu fin 2016 dépassait à peine la barre des 400 millions et que  l’augmentation de 15% enregistrée en 2019 est remarquable, on reste encore loin du plancher stratégique du milliard de capitalisation. "Compte tenu d’un taux d’endettement maximal de 65%, tel que défini par la loi SIR, nous disposons encore d’une capacité d’endettement de 254 millions pour financer de nouveaux investissements ", prévient-on déjà chez HomeInvest, dont l’encours de dettes atteint 313 millions d’euros, avec des échéances concentrées entre 2023 et 2025.

Sur le versant industriel, parmi les signes positifs, on relèvera surtout l’acquisition de 4 aparthotels (portefeuille Be Real Estate) à Bruxelles et un nouveau projet de développement à Anvers.

Les quatre aparthotels bruxellois rachetés l'an dernier

D’autres chantiers résidentiels significatifs sont actuellement en cours à Bruxelles-Ville (rue Meyers-Hennau, 37 appartements et 11 maisons) et à Molenbeek (rue Brunfaut, 93 appartements). Pour rappel, les immeubles de placement actuellement disponibles à la location (89% de résidentiel, 2.400 unités de logement) et offrant des revenus locatifs nets revus à la hausse à 25 millions d’euros se situent pour 65,3% en Région de Bruxelles-Capitale, pour 14% en Région wallonne, pour 11,4% en Région flamande et pour 9,4% aux Pays-Bas.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés