Rive Gauche est vendu à CBRE Global Investors

©BELGA

CBRE Global Investors Belgium a acheté Rive Gauche, le centre de shopping carolo. L'acheteur est un géant immobilier américain: CBRE Global Investors.

Les promoteurs anversois qui redessinent pour l’instant le centre urbain carolo sont sur le point de faire entrer dans les caisses de quoi financer allègrement sur fonds propres les prochaines opérations. La vente du centre commercial Rive Gauche devrait offrir une coquette plus-value à IRET Development.

Rentré bredouille des Mipim Awards après avoir déjà manqué les Mapic Awards fin 2017, le projet Rive Gauche est néanmoins l’actif immobilier commercial belge le plus en vue sur les radars des investisseurs internationaux. Et même si, un an à peine après son ouverture, il n’a réussi qu’à moitié sa greffe au cœur du centre urbain carolo toujours aux soins intensifs, il affiche déjà un taux de fréquentation supérieur aux projections les plus optimistes, à faire pâlir d’envie ses concurrents directs et à convaincre les acheteurs d’y regarder de plus près. On parle en effet d’une moyenne de près de 10 millions de visiteurs sur base annuelle.

10 millions
de visiteurs
Rive Gauche, c'est 10 millions de visiteurs sur base annuelle

C’est sans doute ce qui a poussé un des intermédiaires et gestionnaires de fonds immobiliers les plus proactifs pour l’instant dans notre pays à passer à nouveau à l’acte ces dernières semaines. Après avoir finalement mis la main fin 2016 sur le centre commercial liégeois La Médiacité pour plus de 250 millions d’euros, CBRE Global Investors Belgium, qui nous avait annoncé l’an dernier avoir les liquidités et le feu vert pour finaliser d’autres acquisitions, a bouclé le rachat de Rive Gauche. 

Voilà donc le shopping center carolo qui tombe dans les mains d'un géant immobilier américain. Pourquoi cet attrait pour les actifs belges?
→ Lisez notre analyse Les investisseurs étrangers se ruent sur le marché immobilier belge

Au total, CBRE Global Investors possède un portefeuille de près de 88 milliards de dollars d’actifs sous gestion pour compte de tiers. Sa filiale belge, elle, gère pour l’instant un patrimoine de 1,2 milliard d’euros, dont plus de la moitié sont des actifs commerciaux. La dernière acquisition en cours fera donc encore pencher la balance vers le commercial.

©BELGA

→ Les détails du deal

Nous avons tenté d’avoir davantage d’informations lors du récent Mipim, où nous avons rencontré le maître d’œuvre de l’opération en cours, Piet Van Poppel, le responsable belge de CBRE Global Investors. Mais celui-ci s’est refusé à tout commentaire.

300 millions
Le prix de vente
CBRE offrirait 300 millions d’euros nets pour Rive Gauche, alors que l'investissement initial avoisinait les 200 millions d’euros

Il nous revient pourtant, de bonne source, que le montant offert pour acquérir l’actif immobilier mis en vente par la société Saint-Lambert Promotion (IRET Development) dépasserait la coquette somme de 300 millions d’euros net pour un investissement initial global avoisinant les 200 millions d’euros, terrains compris (45 millions).

La vente ne concerne que le volet commercial de l’opération mixte lancée au centre-ville.

Il y a quelques jours, on a également appris que la gestion quotidienne du centre commercial, initialement confiée à Devimo Consult, risquait bien de changer de main également.

→ Pour rappel, l’actif en question, qui englobe l’historique Passage de la Bourse, offre aujourd’hui 95 unités commerciales réparties sur 4 étages et 39.000 m²; il dispose d’un parking souterrain de 1.000 places.

Etaient également programmés dans le projet de redéveloppement mixte dessiné par le bureau d’architectes DDS+ et lancé près de dix ans auparavant un hôtel de 112 chambres et 8.000 m² de logements neufs (55 appartements). Lancé en mai 2015, le chantier n’a pas été de tout repos, notamment à cause d’un conflit social largement médiatisé opposant les travailleurs étrangers actifs sur le chantier à des entrepreneurs du bâtiment italiens (Edile) agissant en sous-traitance de l’entreprise générale belge Valens (groupe Eiffage).

D'autres projets en route

Pour le promoteur flamand IRET Development (Eric de Vocht), le jeu carolo, pourtant long et apparemment risqué, en valait donc finalement largement la chandelle. Ce dernier n’a d’ailleurs pas attendu de conclure la revente de son centre commercial pour relancer de nouveaux projets dans les rues avoisinantes. Appelés "soudures urbaines", ceux-ci devraient encore venir arrondir les comptes du promoteur d’ici trois ans. Et de manière récurrente puisque tous les logements neufs programmés (200 au minimum) seront proposés à la location et non à la vente.

→ Il est notamment question d’un projet baptisé "Espace St Antoine" et mixant 1.000 m² de services et commerces et 24 appartements de petite taille. Mais aussi d’un autre baptisé "Passage du Phénix", couplant à nouveau 1.000 m² de services et commerces au rez avec 38 logements. Dans l’ancien Coliseum, également acquis par la S.A Rive Gauche et bientôt rénové, IRET Development propose d’héberger une école ou un centre d’entreprise, des commerces et une surface horeca de standing. Enfin, la Résidence Rimbaud (place Buisset) héberge elle déjà quelque 40 logements de plus grande taille sur 4.000 m².

©BELGA

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés