Stéphan Jourdain vend son château

©MA2/Serge Marteaux

L'homme d'affaires Stéphan Jourdain a décidé de procéder à la vente publique du château Charle Albert, l'ancienne demeure du Premier ministre Paul Van Zeeland située à Boitsfort. La vente, prévue en une seule séance, aura lieu le 17 mai prochain. Le vendeur espère en tirer entre 5 et 8 millions d'euros. Avis aux amateurs!

Amateurs de demeures hors norme et de belles pierres, préparez vos portefeuilles. Le 17 mai prochain, l'homme d'affaires Stéphan Jourdain mettra en vente publique le château Charle Albert, une vaste propriété située à Boitsfort en bordure de la forêt de Soignes qu'il habitait depuis quelques années après l'avoir rénovée. Pour mettre la main sur cette demeure ayant appartenu à l'ancien Premier ministre Paul Van Zeeland, il faudra tout de même délier les cordons de la bourse. Stéphan Jourdain espère en tirer de 5 à 8 millions d'euros.

L'homme d'affaires a acheté le château en question il y a cinq ans pour un euro symbolique avant de le rénover de fond en comble. Depuis qu'il a quitté le Cercle de Lorraine qu'il avait fondé, Stéphan Jourdain se consacre entièrement à la promotion et au développement immobilier, une activité qu'il exerce depuis 1977. Ce château faisait partie de son portefeuille et il n'avait jamais fait grand mystère de la vente à venir. 

Il y a quelques mois, il avait été question de vendre la demeure à l'ambassade des Etats-Unis pour en faire la résidence principale de l'ambassadeur. Il faut dire que l'édifice se trouve à un battement d'ailes des bureaux d'AXA qui auraient pu abriter l'ambassade des Etats-Unis. A priori, le deal entre Cofinimmo (propriétaire du bâtiment AXA) et l'ambassade des Etats-Unis ne se fera pas. On n'ira donc pas manger des Ferrero à la résidence de l'ambassadeur dans le château Charle Albert. 

Le château, d'une superficie habitable de 1225 mètres carrés, a été la propriété de Paul Van Zeeland de 1943 à 1973. Lors du décès de l'ancien Premier ministre, le château a été laissé à l'abandon par les héritiers de Paul Van Zeeland. Il a ensuite été livré aux pillages avant d'être ravagé par un incendie. 

Classées par la Région bruxelloise en 1988, les ruines avaient été vendues au développeur immobilier Codic deux ans plus tard. Les différents projets du groupe ayant été rejetés, le château en ruines avait été cédé pour 1 euro à Stéphan Jourdain qui l'a fait rénover.  Récemment, le permis d'urbanisme a été délivré pour la rénovation des abords et du parc qui se trouve en zone Natura 2000.

Les amateurs peuvent se rendre sur le site www.charlealbert.be pour connaître tous les détails de la vente. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés