analyse

Surchauffe sur le marché immobilier... chez les courtiers aussi

Pour dépister les faux courtiers immobiliers, l'IPI engage quotidiennement des détectives spécialisés. 326 inspections ont été menées l'an dernier. ©Kristof Vadino

L’IPI vient de publier son bilan annuel. À l’instar de l’activité sur le marché, les chiffres s’emballent. À commencer par le nombre total d’agents immobiliers dûment répertoriés par leur fédération: 10.767. Un record.

Si on ventile les chiffres qui viennent d’être publiés par l’Institut professionnel des agents immobiliers, on pointera, outre le nombre total en hausse des professionnels affiliés, 8.372 titulaires agréés et pas moins de 2.365 stagiaires; mais aussi un âge moyen élevé de 48 ans et un ratio d'une femme pour deux hommes.

Au-delà, la ventilation par province indique une surreprésentation pour le Brabant wallon, qui compte à lui seul 739 agents enregistrés pour 341 en province de Namur et 135 seulement en province de Luxembourg.

C’est bien sûr dans la capitale qu’on recense le nombre de professionnels du secteur le plus élevé, avec 1.934 agents immobiliers concentrés sur les 19 communes bruxelloises.

Voilà pour le profil des troupes que l’IPI, avec un chiffre d'affaires annuel frôlant les 10 millions d'euros, a pour mission de former, d’encadrer et de sanctionner si nécessaire.

22
Radiations
L'an dernier, les 348 dossiers renvoyés devant la Chambre exécutive de l'IPI ont débouché sur 22 radiations de la profession et 116 suspensions temporaires.

Concernant cette dernière mission, on peut dire que 2020 a été, comme le marché immobilier, un grand cru. Et si la hausse de l’activité et des prix a suscité les vocations malgré le confinement, avec 918 nouveaux stagiaires enregistrés (+7%), cette surchauffe a également fait gonfler de quelque 5% le nombre de poursuites et de décisions disciplinaires.

Sur les 1.505 dossiers ouverts à échelle nationale, 348 ont été renvoyés par les assesseurs juridiques (avocats indépendants nommés par le ministre des Classes moyennes) devant la Chambre exécutive de l’IPI, son bras judiciaire. Et 283 décisions disciplinaires ont été actées, débouchant sur 22 radiations, 116 suspensions, 63 blâmes et 36 avertissements.

Au terme de la publication de ces chiffres, l’IPI rappelle que l’agent immobilier incriminé peut contester la décision en Chambre d’appel. On notera d’ailleurs que sur les 69 décisions prises en Chambre d’appel l’an dernier, 49 ont débouché sur une sanction plus légère.

Les faux agents, cible principale

Mais il ne s’agit là que de la partie "régulière" du travail de recadrage de l’IPI. Aujourd’hui, son combat prioritaire, c’est la lutte contre les faux agents immobiliers, qu’il faut pouvoir débusquer.

"Le dépistage et la poursuite des faux agents immobiliers constituent pour nous un objectif majeur!"
Bureau de l'IPI

"À côté des 10.767 agents immobiliers agréés IPI qui sont soumis au code de déontologie, disposent d’une assurance responsabilité professionnelle, ont un devoir de formation et s’exposent à des sanctions bien cadrées, il subsiste un petit groupe tenace de faux agents immobiliers. Ceux-ci se moquent des lois et des règles qui régissent l’accès à la profession et constituent un réel danger pour le consommateur.

Le dépistage et la poursuite de ces faussaires constituent donc pour nous un objectif majeur!", insiste la direction de l’union professionnelle qui a ouvert l’an dernier pas moins de 380 dossiers de poursuites contre 185 faux courtiers sans agréation et – plus préoccupant encore – 195 agissant sous le couvert d’un membre IPI dûment agréé. Ces dossiers ont été ouverts à la suite de plaintes de consommateurs, d’agents immobiliers ou sur initiative de détectives privés engagés par l’Institut, lesquels ont procédé l’an dernier à pas moins de 326 inspections.

À ce petit jeu du chat et de la souris, à peine accéléré avec la surchauffe récente du marché, ce sont les francophones qui l’emportent, avec 218 dossiers ouverts pour 162 côté flamand. Et les instances de l’IPI de rappeler que les agents non agréés par ses soins sont sujets à sanction par les tribunaux ordinaires pour exercice illégal de la profession. Quant à ses membres pris en flagrant délit, ils passent par la case de la nouvelle Chambre exécutive, qui ne chôme décidément pas pour l’instant.

Balayer d'abord devant son seuil

Depuis plus de 20 ans déjà, l’IPI, l’union professionnelle des agents immobiliers, défraie régulièrement la chronique judiciaire. Pas tant pour les abus qu’elle dénonce dans les rangs des quelque 11.000 courtiers belges - agréés ou non - que pour les casseroles qu’elle traîne en son sein.

Depuis quasi autant de temps, les ministres de tutelle qui se succèdent ont tous promis en "off " de nettoyer devant son seuil. Mais jusqu’il y a peu encore, ce coup de serpillière salutaire se faisait attendre, déforçant la structure et donc son aura sous les coups de boutoir venant tant de l'intérieur que de l’extérieur.

Tout récemment, il semble pourtant que les nouveaux Conseil national et Bureau de direction mis en place à l’issue des récentes élections aient enfin décidé de nettoyer les écuries, surtout côté flamand où certains pontes de la CIB Vlaanderen régnaient en maîtres absolus depuis trop longtemps.

David Clarinval (MR), le nouveau ministre de tutelle intronisé il y a 6 mois, sera donc peut-être celui du vrai changement. Dans le préambule du rapport annuel 2020 de l’IPI qui vient de sortir, celui-ci se dit déjà impressionné par le travail accompli par les instances disciplinaires et le service "dépistage" de l’Institut. "Ce travail est nécessaire pour établir la confiance des consommateurs et des autorités publiques", ajoute-t-il. On le prend au mot. Et on ose espérer que grâce à ce dépistage généralisé une page interne, longue et pesante, est enfin tournée.

Le résumé

  • L'Institut professionnel des agents immobiliers vient de publier ses résultats.
  • Le nombre de ses affiliés agréés a atteint un record l'an dernier.
  • La lutte contre les dérives dans la profession et les faux courtiers s'intensifie.
  • Un nouveau Conseil national représentant ses pairs vient d'être mis en place à l'issue d'élections internes.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés