analyse

Un nouveau fan pour Cofinimmo qui poursuit sa mue stratégique

Le virage stratégique entamé par Cofinimmo depuis plusieurs années séduit le marché. ©EPA

Berenberg est passé à l’achat sur Cofinimmo qui a annoncé hier le rachat de six maisons de repos en Belgique pour 105 millions d’euros.

Mercredi, Cofinimmo a encore renforcé sa présence dans l’immobilier des soins de santé en rachetant, pour 105 millions d’euros, six sites localisés en Belgique et totalisant une capacité de 562 lits. L’opération a été financée via l’émission d’actions nouvelles dont une partie a été cédée ensuite par le vendeur à des investisseurs institutionnels via un placement privé.

Avec cette transaction, la juste valeur du portefeuille de la SIR atteint 4,5 milliards d’euros, l’immobilier de santé pesant désormais pour 57% et le solde étant représenté par les bureaux. Aujourd’hui, Cofinimmo est présent dans 5 pays totalisant environ 200 sites et 18.500 lits avec un taux d’occupation de 100%.

Berenberg séduit

"Nous estimons que les fondamentaux sous-jacents des soins de santé restent robustes compte tenu du manque d’offre croissant dans le segment", souligne Kai Klose de Berenberg, qui est passé à l’achat sur la valeur tout en majorant son objectif de cours de 4 euros à 145 euros.

"Nous estimons que les fondamentaux sous-jacents des soins de santé restent robustes compte tenu du manque d’offre croissant dans le segment."
Kai Klose
Analyste chez Berenberg

Comme la pandémie l’a démontré, la qualité des exploitants reste toutefois un facteur clé, ajoute-t-il. En tant que propriétaire, Cofinimmo bénéficie d’un large éventail d’exploitants. Le groupe s’est, en outre, diversifié dans différentes classes d’actifs dans le segment des soins de santé comme les centres de réadaptation, les cliniques spécialisées et des centres médicaux. L’analyste voit donc d’un bon œil la stratégie d'expansion continue menée par Cofinimmo depuis plusieurs années dans ce secteur.

Il note, par ailleurs, que le cours de l’action est resté relativement stable ces dernières semaines avec une légère performance négative (-4%) depuis le début de l’année.

Spéculation

Herman van der Loos de Degroof Petercam ("conserver"; 135 euros) relève, à ce sujet, que le cours de bourse a également été soutenu par une spéculation liée au précompte mobilier. Les SIR investissent, en effet, au moins 60% dans les soins de santé bénéficiant, pour rappel, d’un précompte réduit. Mais, à ses yeux, il ne faut attendre aucune avancée sur ce terrain dans le court terme.  

4,5 milliards
euros
La juste valeur du portefeuille de Cofinimmo s’élève à 4,5 milliards d'euros.

De leur côté, les analystes de KBC Securities ("acheter") qui ont relevé leur target à 143 euros, contre 136 euros avant, pointent  le ratio d’endettement de 41% qui fournit une base solide dans l’environnement actuel. "Bien que la société ne sera pas immunisée par les impacts négatifs du Covid, son portefeuille est pour une large partie défensif avec un focus en croissance sur la santé", résument-ils.

Kepler Cheuvreux, pour sa part, maintient son conseil à "acheter" et son objectif de cours à 154 euros.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés