Un nouveau parking de 1.700 places au Heysel à Bruxelles

Dans les cartons depuis deux ans déjà, le projet aurait été longtemps reporté pour des raisons politiques liées au plateau du Heysel. ©DDS+ Architects

Le réaménagement des lignes de tram 3 et 7 et de la desserte sur le site du Heysel oblige Brussels Expo à adapter son offre de parking en bordure du Palais 12.

Il a pour nom de code Telexpo et occupera sur trois niveaux une partie transversale de l’immense terrain jouxtant le Palais 12 du Heysel, à la limite du site de Brussels Expo bordant la chaussée Romaine et l’avenue de Madrid. Il? Le nouveau parking construit par le propriétaire des lieux, l'asbl Parc des Expositions de Bruxelles, et qui viendra structurer son offre de première ligne sur le site de l’esplanade des palais.

Compenser les réaménagements prévus par la STIB

Les porteurs du projet - cadré par des demandes de Certificats d’urbanisme et d’environnement complètes depuis deux ans déjà - viennent seulement de remettre le dossier légèrement corrigé à l’enquête publique, qui se terminera le 17 décembre. Ils motivent leur copie en mentionnant que le futur site s’inscrira dans le cadre des projets de développement des lignes de tram 3 et 7 de la STIB prévoyant le réaménagement des voiries situées place de Belgique, avenues de l’Impératrice Charlotte et Miramar, le long de l’Esplanade et sur la chaussée Romaine. «Ce projet de réaménagement de la desserte, des rails de tram et des abords paysagers suppose la suppression de 828 places actuellement exploitées par Brussels Expo. Le projet de construction de parking vise donc à compenser cette suppression», explique le maître d’ouvrage, qui ajoute que la STIB prévoit également une promenade entre chaussée Romaine et Palais 12, qui sera sécurisée par une des façades du futur parking.

Capacités et circulations

Celui-ci prévoit une capacité totale de 1.722 emplacements pour voitures (443 à l’air libre et 1.286 couverts), 37 places pour motos et 50 emplacements pour vélos. Dessiné par les architectes de DDS+, l’ensemble sera réparti sur 2 bâtiments de 3 étages séparés de 8 mètres et reliés entre eux par des passerelles. La construction hors sol offrira une superficie totale de 43.186 m². La circulation verticale s’y fera au moyen de rampes intégrées au milieu du bâtiment. Quant à la circulation des piétons entrants et sortants, elle sera entièrement séparée du flux des voitures. Trois ascenseurs de grande capacité sont également prévus. Outre tous les aménagements utiles pour simplifier l’orientation des utilisateurs, une cabine à haute tension prévue sur le site permet d’accueillir à terme 160 bornes de recharge pour voitures électriques.

Cohabiter avec le nouveau tracé du tram sur cet espace stratégique pour la mobilité sur le plateau du Heysel a été le déclencheur - et le prétexte - du projet. ©DDS+ Architects

L’accès au site se fera via deux accès: le premier via 3 barrières d’accès situées à l’angle avenue de Madrid - Esplanade, le second via la chaussée Romaine où 2 barrières d’accès direct seront prévues. La sortie, elle, se fera via 3 sorties différentes qui donneront accès à l’avenue de Madrid, l’Esplanade et la chaussée Romaine.

1.722
emplacements pour voitures
C'est l'offre annoncée dans la demande de permis (certificat d'urbanisme) actuellement à l'enquête publique.

Porte d’accès

«Au-delà de ces aspects logistiques importants, ce site constitue une des portes d’accès de l’esplanade des palais du Heysel. Il était donc évident qu’il fallait soigner les façades, qui seront conçues comme un peau légère formée de métal déployé. Une maille plus dense cachera les voitures depuis la voirie tandis qu’une maille plus fine et transparente est prévue pour les espaces destinés à la circulation piétonne. Les abords offriront une zone de déambulation verdurisée entre le parking et le Palais 12. L’abri pour vélo sera couvert d’une toiture végétalisée», détaille-t-on chez DDS+.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés