Une bulle d'oxygène de 195 millions pour Integrale

Le siège de Bruxelles-Environnement, alias le "toaster", a bien changé de mains ce vendredi soir pour un montant avoisinant 100 millions d'euros. ©Dieter Telemans

Cofinimmo confirme l’achat de 4 maisons de repos et de soins belges et un immeuble de bureaux bruxellois, propriétés de l’assureur liégeois Integrale.

Le groupe immobilier Cofinimmo a confirmé ce vendredi soir, après clôture de bourse, ce que L’Echo annonçait il y a une semaine déjà. La SIR a clôturé le rachat à Integrale de 4 maisons de repos et de soins et d’un immeuble de bureaux neuf. Le montant total de la transaction est évalué à 195 millions d'euros.

12
ans
C'est la durée minimale du bail locatif signé par l'IBGE pour occuper jusqu'en 2032 au moins l'immeuble Building Green One à Tour & Taxis.

Les maisons de repos sont situées à Bruxelles (3) et en Flandre (1). Elles sont toutes exploitées par Orpea et comptabilisent 436 lits au total. L’immeuble de bureaux est logé à l’entrée du site de Tour & Taxis et  est entièrement loué à Bruxelles Environnement (IBGE) jusqu’en 2032.

Les valeurs conventionnelles des maisons de repos et de soins et de l’immeuble de bureaux s’élèvent respectivement à environ 95 millions et 100 millions d’euros. Soit le montant indispensable à Integrale pour garder la tête hors de l’eau le temps de négocier un plan de sauvetage sur le long terme.

Pour Jean-Pierre Hanin, qui peut enfin sortir du bois le contrat signé entre les mains, ces acquisitions constituent une étape importante dans le renforcement de son portefeuille immobilier en Belgique. "Notamment grâce à un bâtiment emblématique puisque, lors de sa livraison en 2014, il était le premier immeuble de bureaux passif de Belgique", précise le CEO de Cofinimmo.

"La vente de ces 5 biens a été initiée début 2020 pour diminuer le profil de risque d’Integrale."
Julien Dessart
Integrale

Du côté du vendeur, on persiste à déclarer ne pas s'être engagé dans un processus de vente par appartement du patrimoine immobilier. "La vente de ces 5 biens a été initiée début 2020 pour diminuer le profil de risque d’Integrale", précise Julien Dessart, le CFO de l’assureur liégeois.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés