Une pépite polonaise de Ghelamco vendue 100 millions d'euros

En vendant l’immeuble C du Warsaw Spire au fonds immobilier coté autrichien CA Immo, Ghelamco fait à nouveau rentrer 100 millions d’euros d’un coup dans sa cassette. Une bouffée de cash qui lui permettra de financer ses nombreux projets en cours, notamment à Bruxelles.

Il est décidément sur tous les fronts, ici et ailleurs. Et depuis suffisamment longtemps, maintenant, pour jouer les vases communicants entre les anciens projets mûrs pour être vendus au prix fort… et les nouveaux, qui exigent des lignes de crédit solides et rapidement activables pour emporter la mise sans devoir passer par un conseil d’administration lent et trop prudent.

Cette fois, c’est à nouveau le méga-complexe Warsaw Spire, dont les dernières phases de développement ont été livrées courant 2015 – et bien louées depuis à des occupants de premier plan – qui fait tourner la planche à billets de la famille Gheysens.

L’acheteur, le fonds coté autrichien CA Immo, n’est pas un inconnu mais un récidiviste satisfait: il avait déjà acquis en 2017 l’immeuble B du complexe, devenu le quartier général de Frontex, l’Agence européenne en charge du contrôle des frontières. Il vient de débourser 100 millions d’euros (hors frais) pour ajouter la tour voisine (21.700 m²) à son portfolio. Ce qui intéresse tout particulièrement l’acheteur autrichien, agissant pour des investisseurs institutionnels: des loyers sécurisés pour 4 ans et un rendement locatif brut récurrent de 5,4 millions d’euros par an.

"Après avoir acquis l’immeuble B voisin, nous rajeunissons encore l’âge moyen de notre portefuille tout en y ajoutant un cash flow sécurisé et de qualité durable."
Andreas Quint
CEO de CA Immo

©CA Immo / Jaspers-Eyers Architects

"Cette nouvelle acquisition renforce notre présence dans une des localisations les plus prisées du centre de Varsovie, une des capitales les plus dynamiques de l’Union européenne aujourd’hui. Après avoir acquis l’immeuble B voisin, nous rajeunissons encore l’âge moyen de notre portefuille tout en y ajoutant un cash flow sécurisé et de qualité durable", ajoute Andreas Quint, la CEO de CA Immo, pour motiver l’achat qui vient d’être finalisé. 

Pour Ghelamco, qui détient toujours à ce jour en portefeuille (avec l’américain Madison International Realty) la principale tour de bureaux du complexe haute de 220 mètres, le complexe Warsaw Spire, situé au cœur du quartier très prisé de Rondo Daszyńskiego, aura été une success story inédite en valeur. De quoi donner des envies de récidive au promoteur gantois, jamais à court de projets quand le décideur politique local est de la partie. Le filon polonais devrait donc encore faire parler de lui prochainement.

Ghelamco / Jaspers-Eyers Architects

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect