Vue sur gare de Namur pour l'administration wallonne

©Jaspers-Eyers Architects

On ne sait pas encore quels services régionaux auront d’ici un an vue sur gare, à Namur. Mais ce qui est sûr, c’est que le locataire sera une ou plusieurs administrations wallonnes.

La promesse de prise en location a été signée l’été dernier au terme d’un appel à prospection lancé au printemps par la Région wallonne. Mais c’est seulement cette semaine qu’on a appris que le futur locataire du complexe de bureaux qui sort actuellement de terre dans le prolongement de la gare de Namur, boulevard Mélot, sera entièrement occupé par le Service public de Wallonie (SPW). "Ils recherchaient une surface qui correspondait peu ou prou à l’entièreté du complexe  soit quelque 10.000 m²", confirme Raphaël Pollet, directeur de développement chez IRET.

Dix ans déjà

Vu l’emplacement unique et la pénurie de bureaux de qualité sur le marché local, il ne faisait guère de doute que la demande serait au rendez-vous. Et qu’elle mettrait le prix – autour de 160 euros le m² par an – pour décrocher le contrat.

Le nouvel immeuble est actuellement érigé en lieu et place des anciens locaux centraux de La Poste (Namur 1), pas encore rebaptisée bpost quand la direction a décidé de fermer le site en 2008, mis en vente dès 2009 par Infrabel, le gestionnaire du réseau ferroviaire. Racheté par IRET Development au terme d’un marché public qui avait attiré nombre de candidats, le bâtiment à l’immense façade accolée à la gare a été rasé au printemps dernier seulement.

D’ici 2021, c’est tout le quartier, de la future gare multimodale au pont d’Heuvy, qui sera métamorphosé.

Rebaptisé Cross Point, le nouveau complexe de bureaux est positionné en retrait du boulevard, qui sera élargi. Et il n’est plus adossé à la gare, comme précédemment, séparé de celle-ci d’une dizaine de mètres. Le chantier est déjà bien avancé. L’ensemble sera livré d’ici un an à ses occupants.

Outre les 10.000 m² de bureaux, le projet dessiné par le bureau d’architectes Jaspers-Eyers comprend environ 200 places de parking en sous-sol et des commerces de proximité à front de boulevard bientôt redessiné.

D’ici 2021, c’est tout le quartier, de la future gare multimodale au pont d’Heuvy surplombant les voies, qui sera métamorphosé. Le nouveau QG wallon de Belfius, construit par Thomas & Piron à l’angle situé entre l’avenue des Combattants et celle des Croix de Feu, sort de terre. Et entre les deux chantiers en cours, un troisième, bien plus important encore, est porté par le promoteur gantois Baltisse sur un terrain d’un hectare, payé le double du prix initial annoncé par la SNCB. Là aussi, on s’était bousculé pour emporter le marché et on risque de se bousculer pour louer les murs.

©Jaspers-Eyers Architects

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés