WDP lève 200 millions via un placement privé

Le nouveau centre industriel et logistique construit par WDP à Lokeren pour Barry Callebaut.

Dans le cadre d'un plan de croissance 2019-23 revu à la hausse, la SIR belge cotée WDP cible un volume d'investissement total d'un milliard d'euros. A cet effet, elle a facilement levé 200 millions d'euros via une augmentation de capital par placement privé accéléré.

Le cours de l’action WDP s'affichait en baisse de 4% ce jeudi matin, après la reprise de sa cotation. Celle-ci avait été suspendue la veille, en raison d'une nouvelle levée de fonds via augmentation de capital en numéraire. "Les tendances favorables et structurelles du marché de la logistique, l’ampleur actuelle du programme de développement et la dynamique continue au sein de sa propre réserve foncière offrent à WDP suffisamment d’opportunités pour poursuivre l’exécution de son business plan 2019-23, dont les ambitions ont été récemment revues à la hausse au niveau du volume d’investissement (+500 millions d’euros)", motive Joost Uwens, le CEO de la Société immobilière réglementée cotée en bourse qui a le vent doublement en poupe depuis le début du confinement.

1
milliard d'euros
C'est le volume d'investissement total ciblé par WDP d'ici 2023. Soit le double de ce qui était précédemment fixé.

C’est dans ce contexte très favorable que WDP a facilement levé 200 millions d'euros au travers d'une augmentation de capital par placement privé accéléré et exonéré ("accelerated bookbuild" ou ABB) d’actions nouvelles auprès d’investisseurs qualifiés et/ou institutionnels internationaux. La demande a été forte pour les quelque 6,8 millions d'actions ont ainsi été vendues à 29,25 euros l'unité, soit un rabais de 3,3% par rapport au cours de clôture de mercredi. "La Société a l’intention d’utiliser le produit net de cette opération pour accroître sa capacité financière via le renforcement de ses capitaux propres", précise encore la direction, qui prévoit de doubler le volume d'investissement prévu d'ici 2023 pour le fixer à 1 milliard d'euros

Le nouveau complexe de WDP à Gand (North Sea Port): 150.000 mètres carrés d'espaces logistiques dernier cri.

Confiant en la réussite de ce business plan survitaminé, le CFO de WDP, Mickael Van den Hauwe, revoit ses perspectives de résultat (EPRA) dès 2021 de 7% à 1,07 euro par action. Et pour les années suivantes, celui-ci passe à 1,15 euro minimum en 2023 et même à 1,25 euro minimum en 2024. Le dividende suit la même progression.

Croissance annuelle de 10%

10
%
Sur base annuelle, c'est la croissance de portefeuille sur laquelle table la direction de la société immobilière belge.

La croissance prévue est soutenue par une augmentation annuelle du portefeuille de 10%. L’actuel programme de projets (96% des surfaces prélouées avec des contrats de 12 ans en moyenne) s’élève à 541 millions d’euros avec un coût de finalisation attendu de 367 millions d’euros dans les 18 prochains mois. WDP poursuivra cette croissance accélérée par le biais de projets préloués et d’acquisitions, mais aussi par le renforcement de la réserve foncière disponible (landbanking) dans les endroits stratégiques.

On notera également que l’actionnaire historique de référence de WDP, la société de la famille Jos De Pauw (RTKA) qui détient actuellement 24,5% des actions, avait pris l’engagement irrévocable et inconditionnel de souscrire pour un montant de 20 millions d’euros aux actions nouvelles placées.  

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés