200 emplois en danger avec la fermeture de Munters

Coup de massue pour les travailleurs de l'usine Munters, spécialisée dans les systèmes de déshumidification, à Dison. La direction a annoncé mardi soir en conseil d'entreprise l'intention de la maison-mère suédoise de fermer purement et simplement le site, laissant 216 travailleurs sur le carreau.

La direction de l'entreprise Munters (Dison), spécialisée dans les systèmes de déshumidification, veut fermer l'entreprise pour septembre 2019, a-t-on appris mercredi de sources syndicales. Selon ces dernières, 161 ouvriers et 55 employés sont concernés, soit 216 emplois. La direction, elle, évoque le chiffre de 211 équivalents temps plein impactés si l’usine est effectivement fermée. 

L'entreprise, active dans de traitement de l'air et la maintenance à température des centres de services informatiques, les data centers, avait signé en 2016 un contrat de 24 millions d'euros avec Facebook afin de fournir au géant américain des blocs réfrigérants pour ses data centers. Ce contrat a permis l'engagement de dizaines de collaborateurs, portant les effectifs à plus de 200 travailleurs. Mais, selon la FGTB, la direction locale n'a pas su faire face à cette expansion soudaine de la société et son management n'a pas été à la hauteur.

Le personnel a pourtant consenti des efforts en travaillant les week-ends et en effectuant des heures supplémentaires estimées à 14.000 au total. En outre, la société a également enregistré des retards de commandes et autres soucis en tout genre liés également à cette organisation défaillante.

Pas viable sur le marché européen

Du côté de la direction, on explique que la société est confrontée à une évolution rapide de plusieurs segments de ses activités, en particulier les activités de gestion de l’air et de la température pour les centres de données. "Après une analyse approfondie du marché, le groupe a dû constater qu’il n’était plus viable de maintenir des activités de production sur le marché européen. Cette intention a donc été formulée dans le cadre d’un changement important du périmètre de l’activité de Munters, dont l’intention est de cesser toute activité de production pour sa division Data Centers en Europe", a-t-elle expliqué.  

Les résultats de 2018 étaient négatifs en raison de l'absence de marges bénéficiaires sur les commandes et les perspectives 2019 peu réjouissantes.

La phase d’information et de consultation avec les représentants du personnel dans le cadre de la loi Renault a démarré. "Nous ferons tout notre possible pour diminuer au maximum l’impact social de cette annonce", a conclu la direction. 

Munters avait racheté en 2008 l'entreprise familiale disonaise Toussaint-Nyssenne, qui, au moment du rachat, comptait 120 travailleurs.

Lire également

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content