Bekaert dévisse en Bourse après son avertissement sur résultats

Matthew Taylor, CEO de Bekaert ©Photo News

Le groupe belge Bekaert, constatant un effet défavorable sur ses marges qui pèse sur sa rentabilité et qui dure plus longtemps que prévu, révise ses perspectives pour cette année à la baisse. Perdant 25% à l'ouverture de la Bourse, le titre s'est quelque peu ressaisi en cours de séance et a terminé sur une chute de 19,93%.

Le tréfileur courtraisien coté à Bruxelles, Bekaert , a annoncé ce vendredi qu'il révisait à la baisse ses perspectives pour 2018. "Alors que la demande sous-jacente des volumes dans les secteurs de l’automobile et du fil d’acier industriel reste forte, l’effet défavorable sur les marges, qui a pesé sur notre rentabilité depuis la seconde moitié de 2017 en raison de plusieurs facteurs, semble être plus percutante et plus durable que prévu", indique ainsi le groupe dans un communiqué. 

A l'ouverture de la Bourse de Bruxelles, c'était la dégringolade puisque le titre a perdu jusqu'à 25%. Il s'est toutefois quelque peu ressaisi en cours de séance pour terminer sur une chute de 19,93%.

20%
.
Bekaert dit s'attendre à ce que son EBIT sous-jacent pour le premier semestre soit environ 20% en-dessous des attentes des analystes.

Les facteurs dont parle Bekaert sont: la volatilité persistante des prix du fil machine, l’impact des changements de certaines politiques commerciales, le redressement lent de Bridon-Bekaert Ropes Group, la faible demande continue pour le fil à scier du type ‘loose abrasive’, la faible demande continue dans les marchés pétroliers et gaziers en raison de retards d’activités d’investissement, des autres coûts inflationnistes, la conjoncture difficile en Amérique latine et le désinvestissement des activités de Sumaré.

La société dit s'attendre à ce que son EBIT sous-jacent pour le premier semestre soit environ 20% en-dessous des attentes des analystes. Bekaert prévient également que les retombées positives de ses actions visant à améliorer sa rentabilité au cours de cette année pourraient s’atténuer ou être différées.

Le tréfileur estime dès lors qu'il ne sera pas en mesure d’atteindre le niveau de rentabilité de l’année dernière pour l’ensemble de l’exercice 2018.

Les résultats du premier semestre 2018 seront publiés le 27 juillet.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content