Bekaert ferme une usine en Italie, 318 emplois à la trappe

©BELGA

Le groupe belge Bekaert a décidé de fermer son usine de Figline e Incisa Valdarno, en Italie. En cause: des coûts élevés pesant sur la performance.

Le groupe Bekaert spécialisé dans la production de fils d’acier a décidé de fermer une ses usines en Italie. Il s’agit de l’unité de production de "steel cord" basée à Figline e Incisa Valdarno. Toutes les activités y seront arrêtées.

La direction a informé le comité d’entreprise du site de Figline, ainsi que les organisations syndicales et les autorités, de sa décision et a exprimé son intention d’entamer un dialogue visant à atténuer l’impact social pour les 318 employés concernés a indiqué le groupe coté sur Euronext Bruxelles.

Comme explication à cette fermeture, Bekaert avance le fait que la position concurrentielle de cette unité de production a été mise sous pression ces dernières années. En raison d’une structure des coûts significativement plus élevée que celle des autres unités de production de "steel cord" de Bekaert dans la région EMEA, l’usine n’a pas été en mesure de générer une performance financièrement durable, précise encore le groupe qui dit regretter la mise en œuvre de cette mesure.

Le site de Figline-Valdarno est actif dans la production et le développement de produits de renforcement de caoutchouc, dont le "steel cord", le fil de talon et le fil pour tuyaux flexibles et de produits semi-finis pour les autres usines de renforcement de caoutchouc dans la région EMEA. "La performance s’est détériorée ces dernières années jusqu’à un niveau non durable, structurel, et irréversible" souligne encore Bekaert dans son communiqué.

Actuellement, Bekaert emploie 600 personnes en Italie (sur un total de 30.000 dans le monde) reparties dans trois entités légales différentes.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content