L'action Deceuninck plombée par le problème turc

Ege Profil, filiale turque de Deceuninck, affiche au premier trimestre un chiffre d'affaires de 35,2 millions d'euros, soit 30% de moins qu'un an auparavant. Le résultat opérationnel brut se réduit de 60% et le résultat net passe sous zéro. L'action qui a clôturé jeudi en recul repart en nette baisse ce vendredi matin.

Ce n'était pas un secret: le premier trimestre n'a pas été facile pour la filiale turque de Deceuninck , mais personne n'imaginait à quel point. L'ampleur de la chute du chiffre d'affaires (-30% à 35,2 millions d'euros) et du résultat net a donc surpris. À cela s'ajoute le fait que la reprise, attendue au deuxième trimestre, n'aura probablement pas lieu.

Lors de l'assemblée générale des actionnaires, il y a deux semaines, Francis Van Eeckhout, CEO, faisait pourtant état d'un certain optimisme. "Je reçois des signaux d'une amélioration. Je reçois les chiffres quotidiens de tonnage et ils vont depuis 10 jours dans le bon sens. Il faudra voir la tendance des prochaines semaines."

Aujourd'hui, la prudence est de mise. Ces dix dernières années, la Turquie est devenue le deuxième marché domestique de Deceuninck. L'entreprise produit en Turquie pour le marché turc et voit le pays comme un hub "bon marché" pour exporter vers le Moyen-Orient et l'Amérique du Sud. En 2018, les sites turcs de Deceuninck représentaient la moitié du résultat opérationnel du groupe.

L'action de Deceuninck a terminé jeudi en recul de plus de 8% et repartait en nette baisse ce vendredi. Selon les analystes de KBC Securities, les faibles performances trimestrielles et les perspectives prudentes sont des mauvaises nouvelles. Néanmoins, à ce stade, KBCS maintient sa recommandation à "conserver".

Kepler Cheuvreux réduit ses prévisions d'Ebitda 2019 de plus de 11%. "La Turquie et les marchés émergents représentant la majorité de l'Ebitda, nous restons à l'écart de l'action jusqu'à ce que nous voyions des signes d'amélioration. Le prix cible est réduit à 2,20 euros. Le conseil reste à conserver."

Degroof Petercam revoit aussi ses estimations de chiffre d'affaires à la baisse. Elles étaient jusqu'ici fixées à un recul de 10%. De ce fait, son objectif de cours passe de 2,7 à 2,4 euros. Le conseil reste "conserver". 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect