Alstom va supprimer 4000 emplois

Les sites industriels les plus touchés "se situent en Suisse, en Allemagne et aux Etats-Unis".

ALe groupe industriel français Alstom a annoncé lundi la suppression de 4.000 postes d'ici mars 2012 dans ses activités de fabrication de turbines et de centrales électriques, dont 1.000 par non-renouvellement de contrats temporaires et "départs naturels".

Les 3.000 autres suppressions de postes "seraient menés avec l’ensemble des mesures d’accompagnement disponibles", a promis Alstom dans un communiqué.

Ces suppressions de postes seront réparties "en Europe et en Amérique du Nord, dont les marchés des équipements neufs des centrales à charbon et des centrales à gaz ont été les plus affectés par la crise", a ajouté le groupe.

Les sites industriels les plus touchés "se situent en Suisse, en Allemagne et aux Etats-Unis". "D’autres sites entrent également dans le cadre de ce plan, en particulier au Royaume Uni, en Hongrie, en Norvège et en France", a précisé Alstom.

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés