ArcelorMittal risque une amende salée

©BLOOMBERG NEWS

Le groupe sidérurgique, valorisé à 18 milliards d'euros, est visé par des tribunaux français, qui enquêtent sur des accusations de comportement délictueux, mais aucune preuve n'a encore été avancée.

Le géant de la sidérurgie ArcelorMittal, contrôlé par le milliardaire Lakshmi Mittal, fait l'objet d'une enquête judiciaire qui pourrait aboutir à une amende de plusieurs milliards d'euros, rapporte lundi le quotidien britannique Daily Telegraph.

ArcelorMittal a indiqué que l'affaire avait été "déclenchée par les plaintes" d'un groupe d'investisseurs - l'Association des actionnaires d'Arcelor - et de "plusieurs hedge funds", parmi lesquels SRM Global, Trafalgar et Altana Wealth, précise le Telegraph.

Le groupe sidérurgique, valorisé à 18 milliards d'euros, est visé par des tribunaux français, qui enquêtent sur des accusations de comportement délictueux, mais aucune preuve n'a encore été avancée.

L'enquête est liée à une plainte au civil initialement déposée par des investisseurs pour violation de contrat, dans le cadre de l'acquisition par Mittal Steel de son concurrent Arcelor en 2006 pour 26 milliards d'euros, explique le quotidien britannique. Le Daily Telegraph ajoute que les plaignants ont également porté plainte au pénal en juillet 2008 et qu'ils ont été rejoints au début 2012 par des hedge funds.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés