Bekaert: moins de licenciements que prévu

La casse sociale sera moins forte qu'attendu chez Bekaert. Alors qu'initialement, le tréfileur avait annoncé 600 suppressions d'emplois, ce nombre a été réduit à 246. Les départs volontaires ont été plus nombreux que prévu et certains contrats temporaires ont été supprimés.

Le nombre de licenciements dans les trois départements du tréfileur Bekaert est finalement réduit à 246, a annoncé la porte-parole Katelijn Bohez.

Outre 113 travailleurs contraints à la prépension, 161 ont finalement opté pour un départ volontaire.

Jusqu'à ce mardi soir 18h, des entretiens individuels se tiennent avec tous les travailleurs du site d'Aalterse, où la casse est particulièrement forte puisque 246 emplois vont y disparaître. Mercredi, ce sera au tour des employés basés à Zwevegem et Ingelmunster de savoir si ils doivent quitter Bekaert.

Sur les 609 pertes d'emplois annoncées initialement, le nombre de licenciements est donc considérablement réduit. Ce chiffre a fortement fluctué ces dernières semaines, où on parlait d'un maximum de 324 licenciements. D'une part, il y a eu davantage de départs volontaires et d'autre part, des postes vacants internes et un certain nombre de contrats temporaires ont disparu, ramenant les licenciements à 246 unités.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés